Fermer

Egypte: plus d'une cinquantaine de policiers tués dans une embuscade

Mise à jour le 21/10/2017 à 10h25 Publié le 21/10/2017 à 08h42 Par Ismail Traoré

#Société
djihadistes
© Copyright : DR

#Autres pays : Ce sont 53 policiers qui ont été tués par des islamistes égyptiens dans de violents affrontements survenus vendredi 20 octobre dans le désert au sud-ouest du Caire affirment des sources sécuritaires et médicales au Caire. Les autorités accusent un groupe proche des Frères musulmans.


De mémoire d'Egyptien, jamais en 36 ans, la police n'avait enregistré autant de pertes dans une seule attaque terroriste. Le record de 1981 lors de l'attaque du quartier général de la police à Assiout au lendemain de l'assassinat du président Anouar Es-Sadat a failli être battu. 

Ce sont quelque 53 policiers qui sont tombés dans une attaque diaboliquement orchestrée par les islamistes du groupe Hasm, la branche armée des frères musulmans, selon les autorités. L'embuscade qui a eu lieu à Bahariya dans le désert Libyque à 370 km au sud-ouest du Caire a d'abord été menée par un tout petit nombre de terrotistes, afin d'attirer les forces sécuritaires dans un guet-apens. 


LIRE AUSSI: Egypte: 26 soldats tués ou blessés dans des attaques dans le Sinaï

La centaine de policiers envoyée aux trousses du premier groupe n'avait ensuite aucune chance face à des dizaines de djihadistes lourdement armées qui les attendaient dans le désert. C'est ce qui explique ce lourd bilan du côté des policiers avec 35 conscrits et 18 officiers des brigades d'intervention. Quant aux djihadistes, ils ont perdu une quinzaine d'éléments dans plusieurs raids. 

Il y a deux semaines, la police avait annoncé l'arrestation de plusieurs membres du groupe Hasm ainsi qu'un de leur haut responsable. 

Le 21/10/2017 Par Ismail Traoré