Fermer

Cameroun. Un étudiant, un ordi: Paul Biya en Père Noël

Mise à jour le 24/12/2017 à 14h39 Publié le 24/12/2017 à 14h19 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Cameroun: les étudiants ne croient plus aux 500.000 ordinateurs promis par l'Etat

Les 80 000 premiers ordinateurs seront finalement livrés en janvier 2018.

© Copyright : DR

#Autres pays : Une première partie des 500.000 ordinateurs, dons aux étudiants camerounais promis en 2016 par le président Paul Biya, est arrivée en fin de semaine au Cameroun. Munis de l'inscription PB, les initiales du président, ils commenceront à être distribués début janvier.


Ce premier lot de 40.000 ordinateurs portables est arrivé de Chine vendredi, par vol spécial, à l'aéroport de Yaoundé, ont rapporté les médias nationaux. Un deuxième lot de 40.000 appareils était attendu dimanche.

"C'est le début de la grande épopée qui a commencé il y a quelques mois, et qui aboutit à l'arrivée des premiers des 500.000 ordinateurs promis par le chef de l'État", a déclaré le ministre de l'Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, qui s'est rendu à l'aéroport devant les caméras pour recevoir la cargaison.

En juillet 2016, le président Biya (84 ans, au pouvoir depuis 35 ans) avait annoncé la distribution gratuite de 500.000 ordinateurs portables aux étudiants des universités camerounaises, publiques et privées, afin d'encourager l'essor de l'économie numérique.

Après plusieurs reports et "délais de livraison" qui ont défrayé la chronique, l'opération, baptisée "un étudiant, un ordinateur" va donc débuter.


>>>LIE AUSSI: Cameroun. Un étudiant, un ordi: la promesse fait pschitt!

Les premiers ordinateurs seront distribués début janvier aux étudiants du nord du pays, puis ce sera au tour de ceux de l'ouest puis enfin de Yaoundé, a indiqué le ministre Fame Ndongo. "Au plus tard, fin juin tout sera prêt. C'est une grosse machine, une grosse opération" qui verra attribuer une machine "aux étudiants dûment enrôlés biométriquement".

Fabriquées en Chine, ces consoles portables sont de marque PB-Hev, pour Paul Biya, "du nom de l'illustre donateur", a précisé le ministre.

Hev signifie "higher education vision, la vision présidentielle de l'université et de l'enseignement supérieur", a-t-il ajouté. "Voilà la griffe qui est incrustée sur chaque ordinateur".

"Il n'y aura pas de détournement", a-t-il assuré, "car les ordinateurs sont stockés à la base aérienne militaire de Yaoundé. Ils seront ensuite dispatchés par les soins du ministère de l'Enseignement supérieur".
Le 24/12/2017 Par Le360 Afrique - Afp