Fermer

Niger: deux migrants africains meurent en plein désert, 80 sauvés par l'OIM

Publié le 30/05/2018 à 11h46 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
migrants subsahariens
© Copyright : DR

#Autres pays : Deux migrants africains sont morts de soif et 80 autres ont été sauvés en plein désert nigérien alors qu'ils étaient en route pour l'Europe via la Libye, a rapporté mardi l'Organisation internationale des migrations (OIM).


"Samedi denier, 80 migrants ont été sauvés dans le désert, à 382 km de la ville (nigérienne) d'Agadez (...) malheureusement la déshydratation extrême a causé la perte de deux autres", a déclaré la représentation de l'OIM au Niger sur sa page Facebook.

Les migrants qui se dirigeaient vers la Libye ont été "bloqués" pendant "trois jours dans le désert" à la suite "d'une panne mécanique" de leur voiture avant d'être "abandonnés par leurs passeurs", explique l'OIM.


>>>LIRE AUSSI:La CADHP déplore l'expulsion de migrants subsahariens par l'Algérie

Les 80 survivants ont été acheminés à Agadez, la principale ville du nord du Niger où ils sont pris en charge dans un centre de transit pour les migrants. Les opérations de sauvetage ont été conjointement menées par l'OIM et des équipes de la protection civile du Niger.

L'OIM concentre également ses opérations de sauvetage vers la frontière algérienne, depuis qu'Alger expulse en masse des migrants africains, notamment via le désert nigérien. Depuis le début de l'année, l'OIM a déjà mené "18 opérations de sauvetage" identiques à la frontière algérienne, et ramené plus de 3.000 personnes.

Au Niger, plaque tournante pour les migrants, la lutte contre la migration clandestine vers l'Europe est financée par l'Union européenne.

Pour décourager les passeurs, Niamey a voté en 2015 une loi très sévère rendant leurs crimes passibles de peines pouvant aller jusqu'à 30 ans de prison. L'armée a multiplié les patrouilles dans le désert. Le flux de migrants a certes chuté depuis 2017, mais ce durcissement semble encore loin de décourager les trafiquants.

Les passeurs utilisaient "des routes connues" où ils pouvaient se ravitailler en eau, mais ils empruntent désormais des pistes très dangereuses "par peur" d'être pris par "des patrouilles militaires", souligne l'OIM.
[11:32, 30/5/2018] Laure: *
[11:32, 30/5/2018] Laure: AFPF [0876] 30/05/2018 10h43 enquête-France-USA-Nigeria
Un Nigérian recherché par les Etats-Unis interpellé en France
Police et justice
Paris, 30 mai 2018 (AFP) - Un Nigérian recherché aux Etats-Unis pour fraude électronique et vols d'identité et encourant 60 ans de prison a été interpellé mardi dans la banlieue parisienne par la police française, a-t-on appris mercredi de source policière.

L'homme, âgé de 40 ans, était recherché par les Etats-Unis pour "complot de commettre une fraude électronique et vols d'identité", selon cette source. Il aurait effectué plus de 2.000 fausses déclarations fiscales avec des fausses identités entre 2016 et 2017 sur le territoire américain. Le préjudice est estimé à plus de 10 millions de dollars.

Un mandat d'arrêt international a été lancé par le district de Virginie ouest. Le faussaire présumé a été interpellé mardi par les policiers de la brigade d'exécution des décisions de justice (BEDJ) de la préfecture de police.

Il a été remis à la justice française qui doit statuer son son expulsion vers les Etats-Unis où il encourt 60 ans de prison.
Le 30/05/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi