Fermer

Burkina Faso: tricycles et vélos désormais interdits à l’Est du pays

Publié le 20/09/2018 à 13h18 Par Kofi Gabriel

#Société
motos à Ouagadougou
© Copyright : DR

#Autres pays : Les autorités burkinabè viennent d'interdire la circulation des deux-roues et des tricycles à l’Est du pays, à cause de la multiplication des attaques terroristes.

Au royaume des deux-roues, le gouvernement a annoncé il y a deu jours l’interdiction à la circulation des moticyclettes, vélos et tricycles dans la région de l’Est du pays, de 19 heures à 5 heures du matin. Une interdiction qui concerne la circulation entre les villes et villages de la région.

Cette décision est très mal accueillie par la population dont ces moyens de locomotion sont une façon privilégiée de se déplacer rapidement  dans cette région. Toutefois, face aux attaques terroristes, l’armée explique que toute personne ne respectant cette interdiction portera l’entière responsabilité des conséquences subies. 

Cette décision intervient suite aux multiples attaques attribuées aux terroristes et qui ont fait plusieurs victimes, tant militaires que civiles, au niveau de l’Est du pays. Or, le plus souvent, les terroristes se déplacent en motocyclettes et sont difficilement identifiables.


LIRE AUSSI: Le nord du Burkina Faso échappe à l'Etat, selon des analystes


Les véhicules automobiles de transport de personnes et de marchandises sont autorisés à circuler mais sont soumis à des contrôles stricts et rigoureux dans tout l’Est du pays.

Outre cette interdiction touchant les deux-roues, les nombreux chercheurs d'or clandestins ont également été priés de quitter la région dans le cadre d’une mesure de fermeture temporaire des sites d’orpaillage artisanaux.

Parallèlement, l’armée a engagé une offensive contre les bases terroristes à l’Est du pays, notamment dans plusieurs forêts abritant des terroristes.
Le 20/09/2018 Par Kofi Gabriel

à lire aussi