Fermer
#Société

Vidéo. Koweit: appel au secours d’une Camerounaise victime d'un trafic d'êtres humains

Mise à jour le 26/09/2018 à 19h04 Publié le 26/09/2018 à 18h58 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Autres pays : Une vidéo réalisée par une jeune femme sur les conditions de vie de certaines Camerounaises dans ce pays du Golfe circule actuellement sur les réseaux sociaux. Le gouvernement assure que des dispositions ont été prises afin de faciliter leur retour au Cameroun.


Une vidéo réalisée par une jeune femme sur les conditions de vie de certaines Camerounaises au Koweït fait actuellement le buzz au Cameroun. Dans cette vidéo, celle-ci dénonce les conditions inhumaines dans lesquelles elle et ses camarades d’infortune ont été détenues par des trafiquants d'êtres humains depuis leur arrivée dans ce pays du Golfe.

Elles espéraient gagner leur vie en travaillant notamment comme femmes de ménage. Mais le rêve a vite viré au cauchemar. Aujourd’hui, elles implorent le gouvernement camerounais de les sortir de cet enfer. Aux dernières nouvelles, les concernées (au nombre de 14) sont actuellement prises en charge par le département des Affaires sociales koweïtien.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Guinée: démantèlement d'un réseau de trafic d'êtres humains vers le Golfe

«Les autorités camerounaises, à travers la représentation de Riyad (l’ambassade du Cameroun en Arabie Saoudite couvre le Koweït et le Qatar, NDLR), ont délivré des laissez-passer à l’ensemble du groupe afin de faciliter le retour au Cameroun d’ici au 10 octobre 2018», indique un communiqué du ministère des Relations extérieures publié le 25 septembre 2018. Et l’on assure que le bien-être de l’ensemble des Camerounais, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, est une «préoccupation constante» du gouvernement.

C’est aussi l’occasion pour les autorités publiques de sensibiliser les candidats à l’immigration à plus de vigilance, «afin de ne pas tomber dans les pièges de vendeurs d’illusions, contribuant ainsi à alimenter une chaîne criminelle se nourrissant essentiellement de leur détresse».

Le Cameroun travaille actuellement en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en vue du rapatriement des Camerounais en situation de détresse. Plus de 2000 Camerounais ont ainsi été rapatriés depuis 2017, et 813 d’entre eux ont reçu des appuis leur permettant de démarrer une formation ou une activité génératrice de revenus.






Le 26/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi