Fermer

Egypte: un autre moine copte tué par des moines, une affaire étrange

Mise à jour le 28/09/2018 à 13h13 Publié le 28/09/2018 à 13h10 Par Mar Bassine

#Société
Egypte: deux moines coptes assassinent l'un de leurs évêques

Un prêtre copte.

© Copyright : DR

#Autres pays : Zeinoun Al Maqari ne témoignera finalement pas au procès des deux moines accusés de l'assassinat de leur évêque dans un monastère de l'église copte, dans l'Est de l'Egypte. Une affaire qui commence à ressembler à un roman d'Agatha Christie.


Alors que les Egyptiens ne se sont toujours pas remis de l'assassinat, en juillet dernier, de l’évêque Anba Epiphanios, Père Abbé du monastère de Saint-Macaire, dans le désert d’Egypte occidentale, voilà qu’ils se sont réveillés, hier jeudi, avec, dans les news, l'information de l'assassinat d'un autre moine dans ce même lieu de culte. Zeinoun Al Maqari, qui devait témoigner dans le procès des deux présumés assassins, a été empoisonné mercredi 26 septembre 2018.

Ce moine est arrivé à l’hôpital d’Assiout dans un état grave et les médecins n’ont pas réussi à le sauver. Selon la police et les autorités médicales, l’autopsie qui a été réalisée quelques heures plus tard, a révélé des preuves d’empoisonnement.

Visiblement, il s’agissait d’un témoin gênant qu’il fallait éliminer, ce qui en rajoute à l’intrigue de cette affaire qui défraie actuellement la chronique en Egypte. Zeinoun Al Maqari fait partie des six moines qui a avaient été suspendus suite l'assasinat de l'évêque, mais il devait comparaître devant le tribunal en tant que témoin.

Notons que le prélat assassiné en juillet derner était âgé de 68 ans. Il était à la tête du monastère Saint-Macaire de Scété, situé dans l’Est du pays, plus précisément à Wadi el-Natrun, à quelques 80 kilomètres du Caire. Fin juillet dernier, un premier moine, Isaïe al Maqari, l’aurait frappé à la tête avec une barre de fer. Un deuxième religieux, Philotheos al Maqari a assisté à la scène sans lui porter assistance, ce qui, au sens de la loi, en fait un complice.

Le 28/09/2018 Par Mar Bassine