Fermer
#Société

Vidéo. Mali: quand l'insalubrité règne dans un marché ravitaillé par des légumes du Maroc...

Mise à jour le 28/09/2018 à 16h38 Publié le 28/09/2018 à 16h35 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Autres pays : Alors que Bamako connaît un été particulièrement pluvieux, l'un de ses principaux marchés, qui devait être une vitrine de la capitale malienne, est submergé par les ordures. Pourtant, c'est ici que des camions en provenance du Maroc débarquent les fruits frais qui alimentent la capitale...

Le nouveau marché de Médine communément appelé « Sukuni coura » est un endroit névralgique de Bamako.  Il s’agit d’un marché très couru par les fournisseurs étrangers du Mali pour ses produits alimentaires de toutes sortes. Mais ce marché se trouve en ce moment dans une situation d’insalubrité en dehors de toute logique. 

C’est ici que des camions venus du Maroc viennent débarquer leurs produits frais en provenance directe des fermes du Souss ou de la Chaouïa. Les véhicules en provenance de Côte d’Ivoire aussi amènent du manioc, servant à la production d'athiéké. Malheureusement, la collecte des déchets solides pose un grand problème, puisqu’elle n’est pratiquement pas effectuée.

En principe, ce lieu est sous la responsabilité directe de la mairie de la Commune II, qui est censée assurer la propreté des lieux. Mais depuis plusieurs semaines, le dysfonctionnement est patent, pour une raison très simple: les agents de nettoyage ne sont pas payés depuis plusieurs mois.

Actuellement, les ordures débordent et les commerçants n’hésitent plus à déposer leurs déchets à même la rue. Un comportement malsain qui tâche un peu plus l’image de Bamako, qui n’a jamais eu la réputation d'être une capitale irréprochablement propre...
Le 28/09/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi