Fermer

Ethiopie: plus de 44 morts dans des violences intercommunautaires

Publié le 03/10/2018 à 06h32 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
Manifestations oromos
© Copyright : DR

#Autres pays : Au moins 44 personnes ont été tuées et plus de 73.000 ont été déplacées suite aux affrontements intercommunautaires survenus ce week-end dans l'ouest de l'Éthiopie, a indiqué, mardi, la radio publique éthiopienne.

Ces violences qui ont eu lieu à la frontière entre les régions Oromia et Benishangul-Gumuz, ont éclaté après l'assassinat à Oromia de quatre dirigeants de la région par des hommes armés non identifiés, au terme d'une réunion axée sur la situation sécuritaire.

Selon l'Ethiopian Broadcasting Corporation (EBC), la plupart des personnes déplacées s'étaient réfugiées dans les villes voisines de l'État régional d'Oromia.

Des affrontements intercommunautaires aux enjeux le plus souvent territoriaux ont émaillé les premiers mois du mandat du nouveau Premier ministre réformateur Abiy Ahmed, qui a pris ses fonctions en avril. Ces violences ont provoqué le déplacement d'un million de personnes.

Environ deux millions de personnes auraient été déplacées en Éthiopie au cours des six derniers mois en raison de tensions ethniques. Des dizaines d’autres personnes ont été tuées dans différentes parties du pays, dont 50 à Addis-Abeba et dans la ville d’Oromia, à Burayu, à moins de 20 km de la capitale.
Le 03/10/2018 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi