Fermer

Cameroun: un prêt de 12 milliards de francs CFA de la BID pour financer la lutte contre le sida

Publié le 12/12/2018 à 13h16 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Société
VIH sida
© Copyright : DR

#Autres pays : La Banque islamique de développement va octroyer un prêt pour le financement du Projet d’élimination de la transmission du VIH-SIDA de la mère à l'enfant.

La Banque islamique de développement (BID) va octroyer au Cameroun, un crédit de 12.168.000.000 (20,280 millions de dollars) pour le financement du Projet d’élimination de la transmission du VIH-SIDA de la mère à l'enfant.

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, est habilité à signer cet «Accord de vente à tempérament (services)» avec la BID, selon le décret présidentiel du 7 décembre 2018.

Des progrès ont été accomplis pendant ces cinq dernières dans la lutte contre le VIH-SIDA, notamment grâce aux services de prévention de transmission de la maladie de la mère à l’enfant -disponibles dans 70% de services de santé.


LIRE AUSSI: Sida: un vaccin sud-africain pour enfin faire reculer la maladie


Celle-ci est ainsi passée de 7,8% en 2012 à 0,1% en 2018, selon les résultats de la dernière enquête de Cameroon Population-Based HIV Impact Assessment (CAMPHIA) publiés le 16 juillet dernier. Toutefois, l’assimilation de la prévention de transmission de la maladie de la mère à l’enfant reste encore largement inférieure aux prévisions, d’après le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Si la tendance ne s’infléchit pas, le Cameroun n’atteindra pas l’objectif qu’il s'est fixé pour 2015, concernant l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, indique cette agence onusienne. Ce financement de la BID devrait donc permettre de mettre davantage l'accent sur la prévention.


LIRE AUSSI: ONUSIDA: Michel Sidibé sur la sellette pour sa gestion d'une plainte pour agression sexuelle


En rappel, la BID a déjà accordé des crédits de plus de 1000 milliards de francs CFA (plus de 1,7 milliard de dollars) au Cameroun depuis sa création en 1975.

«En 2018, nous avons un portefeuille actif de l’ordre de 450 milliards de francs CFA (soit plus de 803,5 millions de dollars américains) qui est en cours d’exécution et une programmation de l’ordre d’une trentaine de milliards qui doivent être décaissés, non compris les opérations de commerce qui sont financées au niveau de la Banque islamique», a annoncé le responsable de la BID au Cameroun, Abakar Abdoulrassoul, dans une interview à l’agence chinoise Xinhua.


Le 12/12/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell