Fermer
#Société

Vidéo. Egypte: une étudiante renvoyée pour une demande en mariage très particulière

Mise à jour le 14/01/2019 à 17h25 Publié le 14/01/2019 à 17h23 Par Mar Bassine

#Autres pays : Pour une simple étreinte après une demande en mariage, une étudiante de l'Université Al Azhar à Mansourah dans la région du Delta a été renvoyée ce dimanche "Il aurait mieux fallu que "la fille à l'étreinte" ait été harcelée sexuellement, parce que dans ce cas, les autorités n'auraient rien fait".

Une jeune étudiante égyptienne a été renvoyée ce 13 janvier des bancs de l'Université Al Azhar à Mansourah dans la région du Delta. Les responsables du rectorat évoquent "une pratique non conforme aux valeurs de l'université et de la société". 

Les faits dont est accusée celle qui est désormais connue sous le nom de "la fille à l'étreinte" se sont déroulés au mois de décembre et ont été rendus publics à travers une courte vidéo. Dans la cour de la faculté de lettres de Mansourah, son copain s'est mis à genou et l'a demandée en mariage. Dans la foulée, après lui avoir offert des fleurs, le jeune homme la soulève avant de tourner sur lui-même avec son amie. 

Ce court moment qui ne durera pas plus d'une trentaine de secondes est immortalisé par les autres étudiants qui n'ont pas caché leur joie. 



Malheureusement pour les deux tourtereaux, la diffusion de cette séquence anodine dans le milieu estudiantin va donner à cet évènement une dimension qu'elle n'aurait jamais dû avoir. La société ultra-conservatrice égyptienne a estimé que le geste était inapproprié. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Egypte: 3 ans de prison pour avoir «harcelé sexuellement» un singe


Après l'annonce du renvoi de la jeune fille, les internautes n'ont pas manqué de lui manifester leur soutien. "Il aurait mieux fallu qu'elle soit harcelée sexuellement, parce que dans ce cas, les autorités n'auraient rien fait", affirme un post sur facebook. 

"Ne montre pas ton amour en public, même dans un moment de grande joie comme une demande en mariage", explique cet autre, qui publie également la vidéo sur twitter. 
Le 14/01/2019 Par Mar Bassine

à lire aussi