Fermer

Tchad. Terrorisme: 23 soldats tchadiens tués par Boko Haram

Mise à jour le 22/03/2019 à 13h51 Publié le 22/03/2019 à 13h16 Par Mehdi Heurteloup

#Société
Boko Haram
© Copyright : DR

#Autres pays : Une attaque de Boko Haram dans la nuit de jeudi au vendredi 22 mars près de la ville de Dangdala sur les rives du lac Tchad a fait au moins 23 victimes dans les rangs de l’armée tchadienne.

Une nouvelle attaque du groupe terroriste Boko Haram a fait de nombreuses victimes dans les rangs de l'armée tchadienne. L'attaque a ciblé, dans la nuit de jeudi à ce vendredi 22 mars, une base militaire de l’armée tchadienne, située près de la ville de Dangdala.

Opérant par surprise, les insurgés ont traversé la frontière nigériane à bord de pirogues avant d’ouvrir le feu sur les soldats tchadiens, tuant 23 d’entre eux, selon des sources proches des services de sécurité tchadiens.


LIRE AUSSI: Les présidents des 4 pays du Lac Tchad se réunissent pour contrer Boko Haram


Des victimes sont aussi à déplorer du côté des assaillants, précise ces mêmes sources.

Ce serait l’attaque la plus meurtrière de l’année sur le territoire tchadien, et la zone a entre-temps été passée au peigne fin. Des renforts de l’armée tchadienne ont été déployés sur place.

Cette attaque est, selon toute vraisemblance, une réponse de Boko Haram à une offensive menée par la force multinationale mixte dans le bassin du lac Tchad depuis vendredi dernier, qui s'était soldée, lors d'affrontements au Niger et au Nigeria, par la mort de 27 terroristes.
Le 22/03/2019 Par Mehdi Heurteloup

à lire aussi