Fermer

Cameroun. Crise anglophone: libération des 20 étudiants de l’université de Buea

Mise à jour le 24/03/2019 à 15h37 Publié le 24/03/2019 à 12h00 Par Mehdi Heurteloup

#Société
otages anglophones
© Copyright : DR

#Autres pays : Les séparatistes du nord-ouest du Cameroun ont fini par relâcher l’équipe de football de l’université de Buea, après les avoir torturés.

Deux jours après leur enlèvement, les 20 joueurs de football de l’équipe universitaire de Buea au Cameroun ont été libérés après avoir subi des tortures. Ils ont été directement transportés à l’hôpital pour y recevoir des soins.

Leur libération intervient après le paiement de rançons par les familles des otages, ont rapporté les medias locaux.

Selon les autorités camerounaises, cet enlèvement est l’œuvre de séparatistes anglophones armés, qui sévissent dans cette région où les kidnappings sont de plus en plus fréquents.

Ces séparatistes se financent surtout par le biais des rançons. Ils revendiquent un Etat indépendant au nord-ouest du pays majoritairement anglophone.

Cette crise anglophone, à laquelle se mêlent pillards et bandits de grands chemins, s'est déclenchée fin 2017, et a fait plus de 500 victimes civiles à ce jour, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).
Le 24/03/2019 Par Mehdi Heurteloup