Fermer

RD Congo: plus de 37 morts dans un nouveau naufrage dans l'est

Publié le 23/04/2019 à 12h18 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
naufrage RDC
© Copyright : DR

#Autres pays : Au moins 37 corps ont été repêchés et enterrés après le naufrage d’une pirogue sur un affluent du fleuve Congo dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi auprès des autorités de la province du Maniema.

“L’accident a eu lieu le 9 avril. Sur place nous avons trouvé 16 rescapés. On a retrouvé et inhumé 37 corps”, a déclaré le gouverneur par intérim Papy Omeonga Tchopa joint par l’AFP.

La pirogue motorisée a chaviré au niveau du village de Katalama à 120 km du chef-lieu provincial Kindu, a précisé le gouverneur qui a dépêché une commission d’enquête sur place.


“Parmi les causes du drame, il y a l’ivresse du pilote, la conduite nocturne et la surcharge de la pirogue”, a détaillé l’autorité provinciale.

L’accident est survenu sur le tronçon fluvial Kindu-Kibombo-Kasongo qui n’est pas navigable, ajoute-t-on.


LIRE AUSSI: Naufrage: la Tanzanie enterre ses 224 morts


“Le pilote est en fuite. Il était radié de la liste des pilotes de pirogue car il avait commis d’autres forfaits”, a ajouté le gouverneur.

Un autre naufrage sur le lac Kivu dans la nuit du 15 au 16 avril entre Goma et le territoire de Kalehe a endeuillé de nombreuses familles de la province voisine du Sud-Kivu.

Jeudi, le président congolais Félix Tshisekedi s’est rendu auprès de ces familles dans le village de Mukwidja où il a décrété une journée de deuil national.


LIRE AUSSI: Ouganda. Lac victoria: 30 morts et des dizaines de disparus dans un naufrage


Il a aussi annoncé des mesures contre les fréquents naufrages sur les lacs et les fleuves de la RDC où les voies terrestres sont souvent impraticables: enquête et port obligatoire du gilet de sauvetage.

Un bilan de 13 morts et 114 disparus a été avancé pour le naufrage du lac Kivu. Quinze corps ont été retrouvés samedi côté rwandais et enterré à Goma.

Le bilan exact de ces naufrages est difficile à établir car les listes officielles des passagers ne sont jamais fiables.
Le 23/04/2019 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi