Fermer

Sahel: libération de quatre otages au Sahel dont deux Français

Mise à jour le 10/05/2019 à 12h28 Publié le 10/05/2019 à 12h26 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Sahel: libération de quatre otages au Sahel dont deux Français
© Copyright : DR

#Autres pays : Quatre otages ont été libérés au Sahel, dont deux Français, lors d'une opération conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso, au cours de laquelle deux militaires français ont trouvé la mort, a annoncé l’Elysée.


Les quatre otages, deux français enlevés le 1er mai dernier au Bénin et une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne, ont été libérés « grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso », a indiqué la présidence française dans un communiqué.

Au cours de cette opération, deux militaires, des officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales françaises, ont trouvé la mort, ajoute la même source.

Le président français Emmanuel Macron, qui s’est félicité de la libération des quatre otages, a tenu à « féliciter les armées françaises », tout en s’inclinant « avec émotion et gravité » devant le sacrifice des deux militaires français.


>>>LIRE AUSSI: Burkina Faso: les djinns prennent en otage le siège du Fespaco

Le Chef de l’Etat français a également remercié les autorités béninoises et burkinabè pour « leur parfaite coopération », les assurant de  l’entière volonté de la France à les aider dans leur lutte contre le terrorisme au Sahel», souligne le communiqué.

Parmi ces otages, les deux français libérés par l'armée française lors d'une intervention dans le nord du Burkina Faso vont être rapatriés en France et sont attendus ce week-end à Paris, a annoncé la famille de l'un des otages, Patrick Picque, à l'AFP.

Les deux otages doivent arriver samedi ou dimanche à Paris, a indiqué Jean-Claude Picque, le père de Patrick, enlevé le 1er mai lors d'un séjour au Bénin. Il a exprimé son "soulagement": "C'est une bonne nouvelle. On va monter à Paris les accueillir à l'avion. On y sera", a-t-il réagi.
Le 10/05/2019 Par Le360 Afrique - Afp