Fermer

Burkina Faso: plusieurs militaires tués dans une "attaque terroriste d'envergure"

Mise à jour le 19/08/2019 à 22h11 Publié le 19/08/2019 à 22h09 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Burkina Faso: Malam Ibrahim Dicko rejoint l’Etat islamique

Malam Ibrahim Dicko rejoint l’Etat islamique

© Copyright : DR

#Autres pays : Une dizaine de militaires ont été tués lundi matin lors d’une “attaque d’envergure” de “groupes armés terroristes”, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé l‘état-major général des armées burkinabè dans un communiqué.

“Au petit matin (lundi), le détachement militaire de Koutougou, province du Soum, a été la cible d’une attaque d’envergure perpétrée par des groupes armés terroristes”, a indiqué l‘état-major.

“Dans les rangs des forces nationales, un bilan provisoire fait état de plus d’une dizaine de militaires tombés et plusieurs blessés”, a-t-il ajouté.

Selon plusieurs sources sécuritaires, d’autres soldats sont “portés disparus” et le bilan pourrait dépasser la vingtaine de morts, faisant de cette attaque la plus meurtrière dans la région.

Jusque-là, la plus grosse attaque jihadiste jamais perpétrée contre l’armée burkinabé avait fait 12 morts, à Nassoumbou, également dans la province du Soum, en décembre 2016.


LIRE AUSSI: Burkina Faso: l'attaque terroriste d'une église fait plusieurs victimes


Une quarantaine d’assaillants, à bord de véhicules pick-up et de motos, avaient attaqué un poste militaire, situé à une trentaine de kilomètres du Mali.

Le Burkina Faso fait face depuis plus de quatre ans à des attaques jihadistes de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le nord et l’est du pays, qui ont fait plus de 500 morts.

Les forces burkinabés semblent incapables d’enrayer les attaques et les jihadistes étendent leur influence sur des zones de plus en plus grandes, tandis que des milliers de personnes fuient les localités ciblées.
Le 19/08/2019 Par Le360 Afrique - Afp