Fermer

Cameroun: maladie qu'on croyait vaincue, la rougeole refait surface

Mise à jour le 03/12/2019 à 10h50 Publié le 03/12/2019 à 10h48 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
 Cameroun: maladie qu'on croyait vaincue, la rougeole refait surface
© Copyright : DR

#Autres pays : Face à la résurgence de la maladie, une campagne de vaccination sera organisée du 4 au 8 décembre courant en riposte. Ce, dans un contexte de méfiance des parents de plus en plus réticents à faire vacciner leurs enfants lors des campagnes de masse, malgré les assurances du gouvernement.


Au moins 14 cas de décès dus à la rougeole ont été enregistrés cette année au Cameroun et 42 districts de santé (sur les 189 que compte le pays) sont déclarés en situation épidémie, selon le ministre de la Santé publique, Manadoua Malachie, lors d’un point de presse ce lundi 2 décembre 2019 à Yaoundé, la capitale.

Face à la résurgence de la maladie, le gouvernement camerounais entend, en guise de riposte, organiser une campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole (42 cas enregistrés), couplée à l’introduction de la deuxième dose de vaccin contre ces affections sur l’étendue du territoire national. Cette campagne, qui s’étendra du 4 au 8 décembre prochain, est une réponse à l’épidémie en cours à Lagdo, dans la région septentrionale du pays.


>>>LIRE AUSSI: Guinée: une épidémie de rougeole menace la vie des enfants

Quelque 3.278.422 enfants sont ciblés par cette campagne qui se fera dans les districts de santé et de manière temporaire dans les chefferies et les écoles. Une campagne qui arrive dans un contexte de méfiance des populations, les parents étant de plus en plus réticents à faire vacciner leurs enfants lors des campagnes de masse malgré les assurances du gouvernement sur le bien-fondé de la vaccination.

La peur est encore plus présente en zones reculées à cause des rumeurs sur les présumés effets nocifs des vaccins sur la santé, notamment sur la stérilité, mais aussi du fait d’un manque d’information et de sensibilisation. Conscient de ces barrières, le ministre de la Santé «invite donc les parents à immuniser leurs enfants par le pilier des sociétés humaines qu'est la vaccination. Car, la vaccination prévient la maladie et contribue à sauver des vies».

La rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse qui touche principalement les enfants. Le virus se propage lorsque les malades toussent ou éternuent, ou par le contact direct avec des sécrétions nasales ou laryngées. Il n’existe pas de traitement antiviral spécifique contre cette maladie.


>>>LIRE AUSSI: Ebola. L'OMS appelle à la solidarité des pays voisins de la RDC dans la lutte contre l'épidémie

La vaccination systématique des enfants, associée à des campagnes de vaccination de masse dans les pays où les taux de morbidité et de mortalité sont élevés, sont des stratégies de santé publique essentielles pour réduire le nombre de décès par rougeole dans le monde, indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Le 03/12/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem