Fermer

Coronavirus. Cameroun: à Douala, les bateaux en provenance des «pays à risque» placés «en quarantaine»

Mise à jour le 14/02/2020 à 13h28 Publié le 14/02/2020 à 13h27 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Coronavirus
© Copyright : DR

#Autres pays : Pour éviter la propagation du virus, l’autorité portuaire du principal port du Cameroun annonce que les navires en provenance de «pays à risques» devront attendre dans la zone d’escale des navires, pendant une période de confinement minimale de 14 jours avant de pouvoir entrer dans le chenal.

Après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait déclaré l’épidémie de Coronavirus «urgence de santé publique de portée internationale», le Port autonome de Douala (PAD) a décidé de prendre des mesures restrictives à l'encontre de certains bateaux, pour éviter la propagation du virus.

Ainsi, dans un communiqué, l’autorité portuaire indique que «les navires en provenance des pays à risque devront attendre à la bouée de base {zone d’escale, Ndlr} pendant une période minimum de 14 jours, avant d’être autorisés à entrer dans le chenal».

Cette période correspond au temps de mise en «quarantaine», de la période d’incubation, soit le temps entre le moment de la contamination par le virus et l’apparition des premiers symptômes, d’une durée de deux semaines.

Toutefois, le communiqué du Port autonome de Douala ne précise cependant pas quels sont les «pays à risque» concernés.


LIRE AUSSI: Coronavirus: voici les 13 pays africains qui doivent être «particulièrement vigilants», selon l’OMS


«L’arraisonnement desdits navires à l’issue des 14 jours se fera à la bouée de base par le poste de santé aux frontières du port de Douala, dont l’avis favorable est obligatoire avant la programmation de leur entrée au port», poursuit le communiqué.

Par ailleurs, le Port autonome de Douala précise que les livraisons à bord des navires au mouillage à la bouée de base sont interdites.

Dans le cadre de la mise en place progressive de son système de prévention contre le coronavirus, le ministère en charge de la Santé publique a réceptionné, il y a peu de temps, des caméras thermiques et d'autres équipements de prévention.

En plus de cela, les responsables du ministère et des partenaires du Système des Nations Unies ont évalué le circuit du passager et la salle d’isolement affrétée pour la circonstance à l’aéroport international de Yaoundé, la capitale.

Le 14/02/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi