Fermer

Guinée Equatoriale. Coronavirus: deux prêtres brésiliens expulsés

Mise à jour le 08/04/2020 à 13h56 Publié le 08/04/2020 à 12h04 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Guinée Equatoriale. Coronavirus: deux prêtres brésiliens expulsés
© Copyright : DR

#Autres pays : Deux pasteurs brésiliens sont en attente d’expulsion en Guinée équatoriale et leurs congrégations ont été interdites après la tenue de messes non autorisées pour empêcher la propagation du coronavirus, a appris l’AFP mardi auprès du ministère de la Justice.



Les deux pasteurs “devront être expulsés du territoire national dès que les circonstances le permettront, sans possibilité de retour”, avait annoncé la présidence dans un décret dimanche.

L’Eglise universelle du règne de Dieu “Arrêtez de souffrir” et le Ministère de la libération, de la santé et de la prophétie, deux congrégations qui ont des milliers de fidèles en Guinée équatoriale, ont tenu des messes les 3 et 4 avril, affirme la présidence.

“Par leurs actions, ils s’avèrent insensibles au sort de l’ensemble des citoyens”, ajoute le décret, qui déclare “la dissolution des deux Eglises”.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: fermeture des mosquées, malgré les grincements de dents

Comme plusieurs pays d’Afrique centrale, la Guinée équatoriale a pris des mesures strictes pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus: fermeture des frontières et interdiction des déplacements entre provinces, y compris entre la partie continentale et la partie insulaire, où se trouve la capitale, Malabo.

Tous les établissements scolaires, ainsi que les “salles de loisirs et de divertissement”, sont également fermés pour “éviter la propagation de la pandémie qui menace actuellement le monde”, avait assuré mi-mars le Premier ministre, Francisco Pascual Obama Asue, dans un communiqué.

Le pays a déclaré officiellement 16 cas de personnes atteintes du nouveau coronavirus.
Le 08/04/2020 Par Le360 Afrique - Afp