Fermer

Madagascar: le président Rajoelina vient de lancer le Covid-Organics, un remède contre le coronavirus

Mise à jour le 21/04/2020 à 15h41 Publié le 20/04/2020 à 16h54 Par Moussa Diop

#Société
rajoelina

Le président malgache Andry Rajoelina.

© Copyright : DR

#Autres pays : Madagascar possède le "remède" contre le coronavirus. L’annonce a été faite par le président malgache Andry Rajoelina, qui vient de lancer le remède traditionnel amélioré, à la fois préventif et curatif du coronavirus, baptisé Covid-Organics.

Face à la pandémie du coronavirus qui sévit partout à travers la planète, ralentissant fortement l’économie mondiale, la course est enclenchée au niveau des grands laboratoires des pays développés pour trouver l’antidote face au nouveau coronavirus. Sans succès jusqu’à présent, hormis le traitement à la chloroquine proposé par le Français Didier Raoult.

Sur le continent africain, le président malgache Andry Rajoelina, en personne, avait annoncé il y a une dizaine de jours l’existence d’un remède, développé dans son pays, contre le coronavirus. Il vient de lever le voile sur ce remède miracle lors d’une annonce solennelle, le dimanche 19 avril.

Selon le président malgache, son pays a mis en place la solution pour enrayer le nouveau coronavirus. «Aujourd’hui, j’annonce officiellement ici la réussite et les bons résultats des essais de notre remède. On peut dire qu’il a donné un résultat concluant sur la malade du covid-19 à Madagascar et qu’il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain».


LIRE AUSSI: Coronavirus: la Chine teste un vaccin sur une centaine de volontaires


Selon le président Rajoelina, «les malades traités ave le Covid-Organics ont été guéris». Mieux, «des malades en détresse respiratoire ont été tirés d’affaire et sont déjà sortis de l’hôpital», a t-il expliqué. En outre, aucun des patients traités avec le Covid-Organics n’a trouvé la mort.



Baptisé Covid-Organics par les chercheurs de l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), ce traitement est un remède traditionnel amélioré, présenté sous la forme d’une tisane, et qui est à la fois préventif et curatif. La potion est composée d’artémisia et de plantes médicinales malgaches.

L’artémisia est une plante très bien connue dans la lutte contre le paludisme. Il s’agit d’une plante aux airs de fougère issue de la pharmacopée traditionnelle chinoise et cultivée au Madagascar pour lutter contre le paludisme. Cette plante, qui pousse uniquement dans la Grande Ile en Afrique et en Asie, est toutefois interdite dans plusieurs pays d’Europe.


LIRE AUSSI: Tunisie: des ingénieurs mettent au point un outil d'intelligence artificielle qui dépiste instantanément le coronavirus


Selon le président malgache Rajoelina, ce remède a fait l’objet d’essais dévoilés la semaine dernière et qui se sont révélés concluants.

Du coup, selon le président malgache, le remède sera prescrit «à tous les élèves pour leur permettre de se protéger contre la pandémie».

Rappelons que Madagascar compte 121 cas de coronavirus dont 39 guérisons et aucun cas de décès à ce jour.

Covid-Organics est le premier traitement officiellement lancé sur le continent africain contre le coronavirus. Jusqu’à présent, le recours à la chloroquine était le seul remède contre cette nouvelle pandémie avec un succès globalement satisfaisant vu le faible nombre de décès occasionnés par la pandémie sur le continent.


LIRE AUSSI: Coronavirus. Traitement: en France, une étude sur la chloroquine démontre un taux de guérison de 91,7%


Toutefois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en reconnaissant que certains remèdes traditionnels peuvent atténuer les symptômes de la maladie du coronavirus, rappelle que jusqu’à présent il n’existe «aucune preuve que ces substances peuvent prévenir ou guérir la maladie».

En tout cas au Madagascar, le Covid-Organics est validé au plus haut sommet de l’Etat. En outre, si la chloroquine, utilisée pour soigner le paludisme permet d’obtenir de bons résultats contre le coronavirus, il est aussi fort probable que l’artémisia, une plante médicinale bien connue pour ses effets contre le paludisme, puisse avoir des effets contre le coronavirus. En tout cas, le président malgache en est convaincu et s’est fait l’avocat de ce remède.

D’ailleurs, il en a profité pour déconfiner les principales villes du pays à partir de ce lundi 20 avril.

Rappelons que le coronavirus touche actuellement plus de 2,43 millions de personnes et a fait plus de 166 300 décès, dans le monde, soit un taux de létalité lié au Covid-19 de 6,84%. Au niveau d continent africain, plus de 22.550 cas de coronavirus ont été enregistrés pour 1.130 décès, soit un taux de létalité de 5,01%.

Le 20/04/2020 Par Moussa Diop

à lire aussi