Fermer

Afrique du Sud: les meurtres et les viols ont fortement chuté grâce au Covid-19

Mise à jour le 22/05/2020 à 15h32 Publié le 22/05/2020 à 14h26 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Criminalité: les villes sud-africaines dans le top 10

En Afrique du Sud, les touristes reçoivent comme consigne "ne jamais mettre le nez dehors" à cause de la criminalité.

© Copyright : DR

#Autres pays : La criminalité violente a nettement reculé en Afrique du Sud, à la faveur du confinement anti-coronavirus, s'est réjoui vendredi 22 mai le ministre de la Police Bheki Cele. Celui-ci s'est cependant refusé, cette fois, à attribuer le phénomène à l'interdiction des ventes d'alcool.

Les meurtres, les viols et les vols qualifiés ont respectivement baissé de 63,82 et 63% entre le 27 mars, date de l'entrée en vigueur du confinement, et le 19 mai, par rapport à la même période de l'année précédente, selon les statistiques présentées par Cele.

"Il y a eu un important recul, particulièrement dans la catégorie des crimes violents, y compris les violences faites aux femmes", a-t-il déclaré. Pour ralentir la pandémie de Covid-19, l'Afrique du Sud est soumise depuis deux mois à un confinement qui a aussi interdit la vente d'alcool et de cigarettes.

À peine une semaine après le début de cette mesure, Bheki Cele s'était déjà félicité du recul de la délinquance en l'attribuant "à l'impossibilité de se procurer de l'alcool". Les propos du ministre avaient suscité une vive polémique.


LIRE AUSSI: Crime index: 4 villes d'Afrique du Sud dans le top 5 de la violence


Avec une moyenne de 58 meurtres par jour, selon les chiffres annuels publiés par la police en septembre dernier, l'Afrique du Sud est considérée comme un des pays les plus violents de la planète.

Elle est aussi la plus touchée par le Covid-19 en Afrique subsaharienne, avec 19.137 cas d'infection et 369 morts. "Il appartiendra à nos analystes de déterminer les raisons de l'évolution de la criminalité", a indiqué vendredi Cele, rejetant toutes les questions sur le rôle de l'alcool.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud. Covid-19: le président annonce un nouvel allègement du confinement


D'autant plus qu'il a rapporté parallèlement "une hausse de la contrebande (d'alcool et de tabac) entre l'Afrique du Sud et les pays voisins du Botswana, de l'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique et du Zimbabwe" depuis la fin mars.

Le ministre a précisé que la police avait arrêté près d'un quart d'un million de personnes (230.000) pour violation des règles du confinement, pour l'essentiel des infractions liées à la vente d'alcool et de tabac.
Le 22/05/2020 Par Le360 Afrique - Afp