Fermer

JO d'hiver: à Pyeongchang, l'Afrique bat un premier record

Mise à jour le 09/02/2018 à 10h36 Publié le 09/02/2018 à 09h34 Par Mar Bassine

#Sports
 akwasi-frimpong-sera-le-premier-ghaneen-a-participer-aux-jeux-olympiques-en-skeleton

Akwasi Frimpong, premier athlète ghanéen à participer aux jeux olympiques d'hiver en skeleton.

© Copyright : DR

#Autres pays : C'est ce vendredi 9 février que débutent les Jeux olympiques d'hiver, mais l'Afrique est déjà assurée de battre un premier record, celui du nombre de pays et d'athlètes participant à des jeux plutôt taillés pour des pays au climat froid.

8 pays africains prennent part aux Jeux olympiques de Pyeongchang. En plus du Maroc, de l'Afrique du Sud et du Nigeria, le Kenya, le Ghana, Madagascar, mais aussi et surtout l'Erythrée et le Togo sont représentés en Corée du Sud. Il s'agit d'une participation jamais égalée jusqu'ici. Car si l'Afrique a souvent participé aux JO d'hiver, c'est bien la première fois qu'elle y va en si grand nombre. 

Certes, les chances d'entendre retentir l'hymne d'un pays africain lors des séances de distribution de médailles olympiques sont infimes, mais il n'empêche que les répercussions en termes d'image ne sont pas négligeables. 

Voilà 58 ans que l'Afrique prend part aux JO d'hiver. En 1960, l'Afrique du Sud était l'unique nation du continent présente, mais pas un seul athlète noir ne figurait dans son équipe. Mais depuis 1984, les Africains sont devenus plus réguliers, puisqu'ils y sont toujours représentés par au moins un pays. 

Cette année, les Nigérianes du bobsleigh, qui ont été obligées de faire une quête pour financer leurs entraînements, braveront le froid de Pyeongchang en espérant s'illustrer auprès de leurs concurrentes américaines, asiatiques et européennes. Le Maroc, pour sa part, avec Adam Lamhamedi en ski alpin et Samir Azzimani en ski de fond, espère décrocher une médaille, même si ce n'est pas gagné d'avance. Le Ghana participe dans une seule discipline et avec un seul athlète, en l'occurrence Akwassi Frimpong en skeleton. C'est aussi le cas de l'Afrique du Sud dont un seul skieur est à Pyeongchang. 

Le 09/02/2018 Par Mar Bassine