Fermer

Cameroun-CAN 2019: Eto’o déclare définitivement forfait

Mise à jour le 09/05/2018 à 12h20 Publié le 09/05/2018 à 12h14 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Eto'o

Samuel Eto'o.

© Copyright : DR

#Autres pays : L’ancien capitaine des Lions indomptables a mis fin aux polémiques et aux spéculations sur son avenir en sélection nationale, lors d’une interview accordée au magazine «France Football» cette semaine.

Samuel Eto’o ne jouera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 organisée par le Cameroun. Dans une longue interview accordée au magazine France Football et publiée dans l’édition du mardi 8 mai 2018, l’ancien capitaine des Lions indomptables a clairement indiqué qu’il ne comptait pas sortir de sa retraite internationale pour ce grand rendez-vous sportif dans son pays.

«J’ai mis un stop définitif en 2014. Une génération arrive. Elle a gagné avec brio la dernière CAN. C’est à elle de briller, sans moi», a déclaré le quadruple Ballon d’or africain. Une décision qui ne devrait pas changer, même si l’intéressé est sollicité par le président de la République ou si une campagne médiatique pousse dans ce sens.


LIRE AUSSI: Cameroun: Vincent Aboubakar sur les traces de Samuel Eto’o


«Je serai dans les tribunes. Je donnerai des conseils. Mais je ne prendrai pas la place d’un jeune qui rêve de donner des titres au Cameroun. J’ai offert 17 ans de ma carrière à ce beau pays. J’ai donné tout ce que j’avais dans le cœur, le ventre, les jambes», précise le joueur de Konyaspor en Turquie, tout en confirmant qu’il a bel et bien servi de facilitateur entre la Confédération africaine de football (CAF) et l’Etat camerounais pour la CAN 2019. C’est du reste du fait de cette hyperactivité en coulisses qui a fait naitre les rumeurs sur son désir de revenir en sélection nationale pour jouer la CAN 2019. Pour Eto’o, le Cameroun dispose notamment d’une bonne génération de joueurs au poste d’attaquant.


LIRE AUSSI: Cameroun: les Lions indomptables renouent avec la victoire et les polémiques


Et le joueur de citer Vincent Aboubakar (FC Porto), Eric-Maxim Choupo Moting (Stoke City), Clinton Njie (Marseille), etc. Samuel Eto’o a aussi saisi l’occasion pour, une fois de plus, prendre ses distances avec la politique. «Je ne suis pas un politicien (…) ce n’est pas mon rêve. Depuis longtemps, via ma fondation et avec mon argent, je m’engage pour la réussite de l’Afrique», affirme le joueur. Le compteur d’Eto’o devrait donc rester définitivement bloqué à 117 sélections avec le Cameroun, pour 56 buts marqués et deux CAN remportées.

Le 09/05/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell