Fermer

Cameroun. CAN 2019: une troisième mission d'inspection de la CAF en vue

Mise à jour le 09/07/2018 à 13h43 Publié le 09/07/2018 à 13h42 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Stade CAN 2019
© Copyright : DR

#Autres pays : Les inspecteurs de la Confédération africaine de football (CAF) seront à nouveau au Cameroun en août pour auditer l’état d’avancement des chantiers exécutés dans le cadre de l’organisation de la Coupe d'Afrique des nations.

Après la mission avortée de juin dernier, la Confédération africaine de football (CAF) sera à nouveau au Cameroun au mois d’août prochain. L’annonce en a été faite par le ministre des Sports et de l’éducation physique en personne, au cours d’une réunion le week-end dernier pour remobiliser les entreprises en charge de l’exécution des différents ouvrages construits dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays abritera en 2019.

La délégation de la CAF sera plus importante que lors de ses deux premières missions. Elle devrait être composée de 14 personnalités, parmi lesquelles de hauts responsables concernés par l’organisation de la CAN Total Cameroun 2019. Ce qui traduit son importance.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: des retards préoccupants à Garoua


Au pays, les autorités administratives mettent les bouchées doubles pour préparer cette mission qui s’annonce cruciale, à moins d’un an du début du tournoi. Ainsi, le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, entame-t-il ce lundi par Bafoussam, dans l’ouest du pays, une tournée qui le conduira sur les différents chantiers mis en œuvre dans le cadre de l’organisation de la CAN 2019.

Le 10 juillet, il sera à Garoua dans la partie septentrionale pour le même exercice, puis à Yaoundé, la capitale, le 11 juillet. Il est attendu le 20 juillet prochain à Douala, la métropole économique et le lendemain à Buea et Limbe, dans la région du Sud-Ouest. Le chef du gouvernement va visiter les infrastructures sportives, hôtelières, sanitaires… afin d’en évaluer le taux d’exécution.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: le climat social perturbé sur le chantier d’Olembé


A Douala, le gouverneur de la région du Littoral a effectué une visite surprise des chantiers le week-end dernier. Ici, on annonce un taux d’exécution de 51% pour le stade de Japoma, dont les tribunes ont été achevées. Les stades d’entraînement (Bonamoussadi et Mbappé Léppé) affichent 38% de taux d’exécution.

Seul le stade de la Réunification est quelque peu à la traîne, avec seulement 15% affichés. Cette structure doit subir une rénovation complète pour la CAN 2019. Cependant, les responsables de l’entreprise en charge des travaux affirment que le chantier va s'accélérer une fois que les travaux souterrains (40%) seront terminés. A Garoua, des mouvements de grève ont été signalés ces derniers jours dans une entreprise chargée de la construction d’hôtels et de terrains d’entraînement pour la CAN 2019.


Le 09/07/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell