Fermer

Cameroun: polémique entre un joueur et la fédération au sujet d’une affaire de mœurs

Mise à jour le 11/07/2018 à 19h08 Publié le 11/07/2018 à 19h06 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Clinton Njie

Clinton Njie, international camerounais.

© Copyright : DR

#Autres pays : La FECAFOOT a adressé une demande d’explications à Clinton Njie, pour avoir fait monter des filles dans sa chambre d’hôtel lors du dernier regroupement de la sélection nationale en mai dernier. L’intéressé nie les faits et s’insurge, estimant que son honneur et sa carrière sont bafoués.

Voilà une affaire qui tombe mal pour Clinton Njie. L’international camerounais évoluant à l’Olympique de Marseille, et placé sur la liste des départs lors de ce mercato, a vu surgir ce 10 juillet 2018 sur les réseaux sociaux, une demande d’explications que lui a adressé la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT).

Celle-ci a pris la forme d’un courrier daté du 28 juin 2018 et signé du secrétaire général de la FECAFOOT, Martin Etongue. Lequel demande des clarifications au joueur d’une part, pour son arrivée tardive au regroupement des Lions indomptables en France en mai dernier dans le cadre de la préparation du match amical Cameroun-Burkina Faso.

Il est ainsi reproché à Clinton Njie d’avoir rejoint ses coéquipiers le 25 mai dans la nuit, au lieu du 24 mai 2018. Mais ce qui attire davantage l’attention, c’est le second grief. Le Marseillais est sommé de s’expliquer pour avoir fait monter dans sa chambre d’hôtel deux filles. Celles-ci ayant par la suite été expulsées, à cause de nuisances.


LIRE AUSSI: Cameroun: les Lions indomptables renouent avec la victoire et les polémiques


Par voie de communiqué, l’ancien joueur de Tottenham a réagi ce 11 juillet 2018 à cette correspondance qui agite la Toile au Cameroun. «J’ai été surpris de voir défiler sur les réseaux sociaux une correspondance à moi destinée et supposée être confidentielle. Autant je suis choqué par la démarche, autant je suis choqué par le contenu», indique le joueur, qui dit accepter de se plier à l’exigence de clarification de la fédération. Pour lui, sa carrière et son honneur sont attaqués et il se défendra avec les armes de la vérité.

«J’ai partagé ce moment de stage avec Faï Collins comme co-chambrier. On s’est séparé de nos encadreurs à la fin de ce regroupement sans aucune connaissance ni interpellation pour un quelconque incident», plaide l’attaquant, qui invoque une probable confusion de personne. Comble de malchance pour Clinton Njie, le Cameroun a été battu par le Burkina Faso lors de ce match amical disputé le 27 mai dernier en France, le joueur de 25 ans ayant même raté un pénalty au cours de la partie.


Le 11/07/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi