Fermer

Cameroun. CAN 2019: les anciens internationaux camerounais en renfort

Mise à jour le 17/08/2018 à 01h04 Publié le 16/08/2018 à 12h50 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
les anciens lions indomptables
© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministre des Sports sollicite leur expertise et leur aura pour la réussite de la compétition qu’organisera le pays l’année prochaine, alors que la mission de la CAF qui s'est rendue dans le pays a apprécié les avancées réalisées sur le terrain, au terme de sa troisième mission d’inspection.

Roger Milla, François Omam Biyick Stephen Tataw, Bill Tchato, Geremi Njitap, Patrick Mboma, etc. Ils sont tous des anciens internationaux camerounais, issus de diverses générations, certaines plus glorieuses que d’autres. De celle qui a participé au Mondial 1982 en Espagne, le premier auquel a pris part le Cameroun et à la CAN 1984, la première gagnée par les Lions indomptables à la génération glorieuse des années 2000, double championne d’Afrique (2000 et 2002), en passant par les héros du Mondial 1990 en Italie, où le Cameroun a été le premier pays africain à atteindre les quarts de finale.

Tous unis et mobilisés pour la réussite de la Coupe d’Afrique des nations 2019 que va organiser le pays l’année prochaine. Une rencontre a été organisée en ce sens ce 14 août 2018 avec le ministre en charge des Sports, Bidoung Mkpatt. Ce dernier a indiqué que les anciens Lions indomptables seraient impliqués dans les préparatifs du tournoi.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: Le duo Seedorf-Kluivert s’engage pour quatre ans sans faire l'unanimité


Le ministre a notamment demandé à ces anciens joueurs de mettre leur aura et leur expertise pour le rayonnement de l’évènement. Aujourd’hui, ces anciennes gloires se sont reconverties dans divers domaines: l’encadrement et le management sportif, la communication, le monde des affaires, etc. Absent de la concertation alors qu’il se trouvait au Qatar pour finaliser son contrat avec un club local, Samuel Eto’o a également apprécié l’initiative.

Cette rencontre se tient alors que la troisième mission de la Confédération africaine de football s’achève dans le pays. Avant son départ du Cameroun, la commission de la CAF conduite par son président, le Nigérian Amaju Melvin Pinnick, accompagné du Sud-africain Danny Jordaan,a salué les efforts consentis par le gouvernement camerounais. Elle a néanmoins recommandé de maintenir, voire d’intensifier le rythme des travaux sur le terrain.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2019: Eto’o, Kameni et les autres bannis de retour en sélection?


«Ce que nous voyons jusqu'ici est très intéressant et vraiment impressionnant. Après la fin du tournoi, je pense qu'aucun pays ne disposera du genre d'installations que nous allons avoir ici. Le président de CAF, Ahmad, Ahmad soutient à 100% ce que nous faisons ici. Nous revenons de la Coupe du monde et nous avons vu un très haut niveau de standard. Nous voulons donc que le Cameroun accueille la meilleure Coupe d'Afrique des nations sous la direction d’Ahmad, afin que nous puissions voir beaucoup de changements. Nous voulons que le Cameroun accueille une CAN qui créera une norme qui permettra à chaque nation africaine de nous admirer», a déclaré notamment Amaju Melvin Pinnick.
Le 16/08/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell