Fermer

Cameroun: ancien candidat à l'élection présidentielle, Joshua Osih rebondit à la FECAFOOT

Publié le 14/12/2018 à 07h16 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Joshua Osih, candidat du SDF à l'élection présidentielle camerounaise de 2018.
© Copyright : DR

#Autres pays : Au lendemain du scrutin du 7 octobre 2018, le candidat du Social Democratic Front fait son entrée dans le Comité d'urgence de la Fédération camerounaise de football, au poste de deuxième vice-président.

A l'issue du scrutin électoral qui a porté Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Joshua Osih fait son entrée dans le Comité exécutif et le Comité d'urgence de la FECAFOOT. Cette élection devrait aboutir, le dimanche 16 décembre prochain, au terme du mandat du Comité de normalisation, mis en place en août 2017 à la tête de la fédération par la FIFA.

Cependant, en tant que député du Social Democratic Front (SDF, parti historique de l’opposition) à l'Assemblée nationale, formation politique dont il avait été le candidat lors du scrutin présidentiel du 7 octobre dernier au Cameroun, Joshua Osih, désormais deuxième vice-président de la FECAFOOT, pourrait bien ne pas occuper ses nouvelles fonctions.

En effet, selon l'article 50 des nouveaux statuts de la FECAFOOT, adoptés le 10 octobre dernier par l'assemblée générale extraordinaire, certaines fonctions sont incompatibles avec celles de membre du Comité d’urgence de la fédération.

Notamment celle de «membre du gouvernement ou toute personne exerçant une activité lui conférant une immunité de poursuites».

Le Comité d’urgence est une formation restreinte du Comité exécutif composée du président de la FECAFOOT, des quatre vice-présidents, du représentant de la Ligue de football professionnel du Cameroun et de la représentante de la Ligue de football féminin.


LIRE AUSSI: Cameroun: Seidou Mbombo Njoya élu nouveau président de la FECAFOOT


Selon ces mêmes statuts, le membre frappé d’incompatibilité dispose d’un délai de trente jours à compter de son élection ou de sa désignation, pour démissionner de son précédent poste sous peine de se voir déchu par l’assemblée générale.

Joshua Osih devra donc, s'il veut conserver le poste auquel il vient d'être élu au sein de la FECAFOOT , renoncer à son siège de député... 

A titre de rappel, Joshua Osih avait été désigné candidat du SDF lors l'élection présidentielle de cette année, succédant ainsi à John Fru Ndi, le président et habituel candidat naturel du parti. Un scrutin qui a à nouveau porté Paul Biya à la magistrature suprême, alors que Joshua Osih est arrivé en quatrième position avec 3,35% des suffrages exprimés, précédé de Maurice Kamto du MRC (14,23%) et de Cabral Libii du parti Univers (6,28%).


Le 14/12/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell