Fermer

Retrait CAN 2019: la FECAFOOT s'oppose à toutes poursuites judiciaires contre la CAF

Mise à jour le 02/01/2019 à 12h34 Publié le 02/01/2019 à 11h49 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
stade Olembe

Stade d'Olembé à Yaoundé, Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) se désolidarise de toute action susceptible de nuire aux relations avec la Confédération africaine de football (CAF), alors que le Cameroun a la possibilité d'organiser la Coupe d’Afrique des nations 2021 après s'être vu retirer l'édition de 2019.

A travers un communiqué signé de son président, Seidou Mbombo Njoya, la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) condamne et décourage «toute action contrevenante à la volonté des acteurs de bonne foi de travailler, avec la CAF et les autres partenaires extérieurs du Cameroun, au développement du football». Par cette démarche, la fédération va ainsi dans le sens du gouvernement camerounais, laquelle est d'accepter l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2021 proposée par la Confédération africaine de football (CAF), après le retrait de l'édition de 2019.

«Toute démarche contraire à cette position prise dans l'intérêt du football camerounais en particulier et du football en général (…) porte la marque de la défiance de l'autorité suprême du pays et est inacceptable et antipatriotique», indique par ailleurs le président de la FECAFOOT.


LIRE AUSSI: Retrait de la CAN 2019: des acteurs du football contestent les décisions de la CAF


Celle-ci s'inscrit dans un contexte où il y a quelques jours, l'Association des clubs de football amateur du Cameroun (ACFAC) a confirmé l'introduction d'un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne en Suisse. Ce, afin de contester les décisions du Comité exécutif de la CAF du 20 juillet 2017 (passage de 16 à 24 équipes participantes à la phase finale de la CAN) et du 30 novembre 2018 (retrait de l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun).


LIRE AUSSI: Retrait CAN 2019: «Tous les investissements liés à l’organisation de la CAN seront réalisés», affirme Biya


«Cette initiative vise uniquement à permettre au Cameroun de récupérer l'organisation de la CAN 2019 avec en cas de besoin, un calendrier exceptionnellement aménagé, dans la mesure où pendant deux ans, la CAF a empêché la FECAFOOT de fonctionner normalement en maintenant à sa tête, un exécutif sans mandat, afin de modifier de manière arbitraire et unilatérale le nombre d'équipes participantes à la CAN 2019, avec toutes les conséquences engendrées sur les plans infrastructurel et organisationnel», précise l'ACFAC dans un communiqué. Alors que le gouvernement camerounais a appelé à la pondération dans ce dossier, la FECAFOOT salue cette position «empreinte de sagesse» et ne souhaite pas davantage d'attaques susceptibles de nuire aux relations avec la CAF.

Le 02/01/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell