Fermer

CAN 2019: dans le groupe du Maroc, le Cameroun face aux Comores

Mise à jour le 22/03/2019 à 12h01 Publié le 22/03/2019 à 11h59 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
CAN 2019-Cameroun: le contentieux devant le Tribunal Arbitral du Sport prend fin
© Copyright : DR

#Autres pays : Alors que le Maroc a déjà décrocher son ticket pour l'Egypte, Camerounais et Comoriens s'affrontent quant à eux à Yaoundé ce week-end lors de l'ultime journée des qualifications pour la dernière place dans le groupe B.

En plus de l'enjeu sportif, les Lions indomptables voient peser sur eux la menace d'une disqualification avec le retrait de la CAN 2019 par la CAF. Les Comores ont ouvert une procédure à ce sujet auprès du TAS.

Qui du Cameroun ou des Comores sera qualifié pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 en Egypte? Sur le terrain, on connaîtra la réponse à l'issue du match de qualification entre les deux pays qui se tient ce samedi 23 mars 2019 à Yaoundé, la capitale camerounaise.

Deuxième du groupe derrière le Maroc avant cette ultime journée, les Lions indomptables n'ont besoin que d'un match nul pour composter leur ticket.

Une qualification que les poulains de Clarence Seedorf sont désormais obligés d'aller chercher sur le terrain, après le retrait par la Confédération africaine de football (CAF) de l'organisation de la CAN 2019 que le pays devait initialement organiser.


>>>LIRE AUSSI: CAN 2019: le téléthon pour les Mourabitounes" rapporte 1,6 million de dollars

Pour éviter cette deuxième humiliation que serait une élimination de la compétition, les autorités locales veulent mettre toutes les chances de leur côté. Depuis le début de la semaine et l'entrée en stage de la sélection, les officiels camerounais multiplient les concertations.

Ce jeudi 21 mars 2019, le ministre des Sports effectue du reste une visite aux joueurs afin de leur transmettre les encouragements du gouvernement à la veille de ce match crucial. Mais une épée de Damoclès plane aussi sur le Cameroun, brandie par les Comores, qui exigent la disqualification des Lions indomptables après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, en vertu des règlements de la CAF, notamment l’article 92 qui dispose que «si une association qui a obtenu l’organisation du tournoi de la Coupe d’Afrique des nations se désiste ou se fait retirer l’organisation, il lui sera infligé, outre les sanctions disciplinaires, une amende (...)».

Questions réglementaires


Dans le groupe camerounais, on aborde peu le sujet. «C'est un peu stressant pour tout le groupe, pour tous les Camerounais, de savoir qu'on nous a retiré la CAN, sachant que nous étions déjà qualifiés comme pays organisateur. Maintenant, c'est à nous de gagner ou de faire match nul contre les Comores. On sait le problème qu'il y a entre les Comores et le Cameroun, par rapport à la qualification à la Coupe d'Afrique. J'espère qu'on ira en Egypte», indique, dans un extrait diffusé par TV5 Afrique, Ambroise Oyongo Bitolo, le défenseur camerounais, qui évolue par ailleurs dans l'équipe de Montpellier, en France. 


>>>LIRE AUSSI: CAN 2019-Cameroun: le contentieux devant le Tribunal Arbitral du Sport prend fin

«On mesure l’enjeu de notre match. Heureusement que les joueurs et le staff ont été concentrés dès le début de la campagne qualificative, car on ne sait jamais ce qui peut arriver en football. On est prêt et on sait que c’est un match important», affirme de son côté Gaétan Bong.

Visiblement, les Comores devront s'accommoder de l'absence d'un l'arbitrage de la Fédération internationale de football (FIFA) dont le pays avait pourtant demandé l'intervention dans ce dossier par courrier.

«La FIFA a expliqué qu’elle ne pouvait pas intervenir dans ce dossier, pour des questions réglementaires, mais qu’elle pouvait servir d’intermédiaire pour ouvrir le dialogue», explique Ben Amir Saadi, le manager général de l’équipe nationale des Comores.

De leur côté, les membres du Tribunal arbitral du sport (TAS), où une procédure avait été engagée par les Comores, ne statueront sur le sujet qu'après la rencontre de demain, samedi 23 mars 2019. Aucun calendrier précis n'a d'ailleurs encore été fixé.

Le 22/03/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell