Fermer

Cameroun-CAN 2019: les joueurs locaux peinent à convaincre Seedorf

Publié le 14/06/2019 à 14h43 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Nouveau maillot des Lions indomptables

Le nouveau maillot des Lions indomptables du Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le sélectionneur des Lions indomptables n'a retenu aucun joueur évoluant dans le championnat local pour la Coupe d’Afrique des nations. Ils étaient pourtant deux, dans l'expédition victorieuse de 2017 au Gabon.

A l'analyse de la liste des 23 Lions indomptables qui défendront les couleurs du Cameroun lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019, le constat est clair: il n'y aura pas de joueurs évoluant dans le championnat local.

Le sélectionneur national, Clarence Seedorf, a levé les derniers doutes en écartant Simon Omossola (Coton Sport de Garoua), Steve Mvoue (Azur Star de Yaoundé) et Pierre Akono (Eding sport de la Lékié).

Il y avait, du reste, peu de chances de les voir parmi les 23 footballeurs pour la CAN. Meilleur joueur de la CAN U17 remportée par le Cameroun, Steve Mvoue évolue en Ligue départementale, dans le championnat amateur.


>>>LIRE AUSSI: CAN 2019: voici les 23 Lions indomptables qui défendront leur titre en Egypte

Sa convocation répondait davantage à une sorte d'imprégnation de la sélection senior pour le futur. Difficile également pour le gardien de but, Simon Omossola, de se faire une place au milieu de Carlos Kameni, André Onana et Fabrice Ondoa, beaucoup plus expérimentés que lui.

La surprise aurait pu venir de Pierre Akono, régulièrement convoqué sous l'ère du technicien néerlandais. Pour les joueurs locaux, il s'agit d'un net recul. En effet, deux d'entre eux, Georges Mbokwe (Coton Sport de Garoua) et Franck Boya (Apejes de Mfou), faisaient partie de l'expédition victorieuse lors de la CAN 2017 au Gabon.

Gap


Mais la situation n'est, somme toute, pas surprenante, Clarence Seedorf ayant marqué sa défiance pour les footballeurs évoluant dans le championnat local.

«Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des expériences à ce stade de la compétition. Nous avons besoin des joueurs expérimentés. Le gap est trop grand entre les joueurs locaux et ceux qui jouent en Europe. Mais nous suivons les aussi les joueurs locaux», a expliqué le sélectionneur, pour expliquer l'absence des joueurs locaux dans sa liste pour le match décisif contre les Comores, lors des éliminatoires de la CAN 2019.

Difficile, dans ce contexte, de l'imaginer aller à l'encontre de ce principe lors de la compétition proprement dite. Surtout dans un contexte où le Cameroun a un titre de champion à défendre.

Les joueurs locaux payent sans doute les conséquences d'un championnat professionnel toujours balbutiant, entre les problèmes d'organisation, de financement, etc., ce qui rejaillit d'ailleurs sur les clubs locaux, qui peinent à assurer les salaires des joueurs et à dépasser les stades des préliminaires lors des compétitions continentales.

Un brin d'espoir, toutefois, dans cette grisaille: l'organisation du Championnat d'Afrique des nations (CHAN), la CAN des joueurs évoluant dans les championnats locaux, prévue en 2020 au Cameroun.

Sur un plan organisationnel, il s'agit d'un galop d'essai avant la CAN 2021. Mais pour les joueurs et les clubs locaux, c'est notamment l'occasion de mieux se structurer et de prouver leur valeur aux yeux du sélectionneur.

Le 14/06/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem