Fermer

Coupe d'Afrique des nations: une délégation ivoirienne vient s'inspirer du Cameroun

Mise à jour le 24/10/2020 à 12h02 Publié le 24/10/2020 à 12h00 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Mahama Coulibaly, conseiller spécial du président du comité d'organisation ivoirien de la CAN 2023 reçu par le ministre camerounais des Sports, Narcisse Mouelle Kombi.

Mahama Coulibaly, conseiller spécial du président du comité d'organisation ivoirien de la CAN 2023 reçu par le ministre camerounais des Sports, Narcisse Mouelle Kombi.

#Côte d’ivoire : La délégation, conduite par Mahama Coulibaly, conseiller spécial du président auprès du COCAN Côte d’Ivoire 2023, a entamé une visite de cinq jours dans le pays. Ce, afin de s’imprégner de l’expérience camerounaise en matière d’organisation de grands événements sportifs.


Une délégation du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en 2023 en Côte d’Ivoire a effectué cette semaine une visite de cinq jours au Cameroun. La délégation, conduite par Mahama Coulibaly, conseiller spécial auprès du président du Comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (COCAN) Côte d’Ivoire 2023, est venue s'imprégner de l’expérience camerounaise en matière d’organisation de grands événements sportifs, apprend-on. La délégation a été reçue par le ministre camerounais des Sports et de l’éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs président du COCAN 2022.

«Nous avons échangé sur la préparation des grandes compétitions sportives africaines organisées en terre camerounaise dans les prochains jours, à savoir le Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) 2021 et la CAN 2022», a déclaré le ministre à l’issue de la rencontre, dans un message posté sur sa page Facebook.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. CAN 2023: la Côte d'Ivoire inaugure son nouveau stade olympique

«Le Cameroun organisant en 2021, il était important pour nous de nous rapprocher du Cameroun pour pouvoir comprendre l’organisation qui se fait, afin de partager notre expérience. Nous ne sommes pas en compétition en termes d’organisation. On est venu pour apporter notre contribution, notre soutien et apprendre également parce qu’il y a aussi de bonnes choses qui sont faites», a précisé Mahama. Coulibaly à la radio publique camerounaise.

Selon le média public, ladite délégation est notamment venue s’enquérir du dispositif mis en place par le Cameroun, «largement en dépassement des standards» de la Confédération africaine de football (CAF), pour le CHAN et la CAN. Avec une attention particulière portée aux infrastructures sportives. A l’instar du stade nouvellement construit de Japoma (60.000 places) à Douala, dans la métropole économique. Ce stade, retenu par la CAF pour le CHAN, va abriter le 13 novembre prochain le match Maroc-Centrafrique comptant pour la 3e journée (groupe E) des éliminatoires de la CAN 2022. Cette visite serait également motivée par le succès de la CAN féminine de 2016 au Cameroun. La «mieux jamais organisée» jusqu’à présent selon la CAF.

Le 24/10/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem