Fermer

Guinée: sujette à polémique dans son pays, Asmaou Diallo devient la Miss Africa Continent

Publié le 05/09/2017 à 14h10 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Culture
Asmaou Diallo

#Côte d’ivoire : Alors qu'elle avait connu un début de mandat difficile dans son pays en tant que Miss Guinée, Asmaou Diallo est allée s'imposer sur la scène continentale. Elle est depuis samedi 2 septembre la Miss Africa Continent.

Asmaou Diallo a pourtant failli être remplacée à cette compétition continentale de beauté qu'elle vient de remporter devant onze candidates du continent. En cause: la polémique qui avait entouré son élection en février dernier. Et la miss RTG était en pôle position pour la remplacer. Mais le Comigui (Comité Miss Guinée) ne s'est pas laissé faire. Le 17 août dernier, il a annoncé à la presse guinéenne qu'Asmaou Diallo sera bel et bien la candidate de la Guinée à Miss Africa Continent.

"Malgré un début de mandat difficile, j’ai été amenée à réaliser de nombreuses actions caritatives, mais aussi à être invitée à de nombreux événements. Donc, je suis restée moi-même", a indiqué Asmaou Diallo, quelques jours avant son départ pour l'Afrique du Sud.

Ce 17 août, Mademoiselle Diallo avait alors appelé ses compatriotes à voter pour elle afin de relever le défi continental. Et samedi dernier, la jeune femme a été sacrée reine de la cérémonie. De sources proches du Comigui, elle a facilement vaincu ses concurrentes. Elle va regagner Conakry cette semaine.


LIRE AUSSI : Miss Guinée: jugé trop dénudé, le concours 2017 choque une Guinée puritaine


"Je remercie le président Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine. Je remercie également le ministère de la Culture, le Comité Miss Guinée (...), l'ensemble du peuple de Guinée ainsi que ma famille et mes amies. Je n'aurais pas pu être là sans votre soutien", a lancé Asmaou Diallo après avoir remporté le titre.

Asmaou Diallo remercie Alpha Condé, même si celui-ci ne lui a pas remis de ses mains le drapeau national comme elle l'aurait souhaité.

En février dernier, l'élection Miss Guinée avait suscité une importante polémique dans le pays. En cause: les tenues jugées trop légères avec lesquelles les candidates avaient défilé.

La polémique avait même amené le ministère de la Culture à rompre sa convention de partenariat avec l'organisateur de l'élection. "Pour la promotion de l'image la plus positive de nos valeurs culturelles traditionnelles et authentiques, un cahier des charges sera élaboré ainsi qu'une charte d'éthique et de déontologie, en vue de définir dans les moindres détails les nouvelles modalités et/ou conditions d'organisation de l'élection Miss Guinée", indiquait le ministère dans un communiqué, suspendant ainsi toute organisation de concours de beauté à dimension nationale.


LIRE AUSSI : Miss Afrique: la ghanéenne Rebecca Asamoah sur le toit de la beauté africaine

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes avaient exprimé leur indignation, certains dénonçant une dépravation des mœurs guinéennes.

Moi, je me suis dit quand une chose est créée, elle est forcément critiquée. Donc, ce sont les critiques qui nous permettent vraiment de nous améliorer et d’aller de l’avant», a récemment rétorqué Asmaou Diallo face à cette polémique.

Il faut signaler que Miss Africa Continent, est une compétition qui vise à promouvoir la lutte contre la pauvreté et la xénophobie.

Le 05/09/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

à lire aussi