Fermer

CEDEAO-Turquie: un forum pour renforcer les échanges commerciaux

Mise à jour le 14/02/2018 à 16h25 Publié le 14/02/2018 à 15h07 Par Moussa Diop

#Economie
erdogan macky sall

Les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et sénégalais Macky Sall au Sénégal.

#Côte d’ivoire : Istanbul accueillera, les 22 et 23 février courant, le premier Forum économique et commercial Turquie-CEDEAO. Affichant un volume d'échanges avec le continent dépassant les 20 milliards de dollars, la Turquie souhaite renforcer ses relations économiques avec les pays ouest-africains.

Istanbul accueillera les 22 et 23 février courant le premier Forum économique et commercial Turquie-CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). L’objectif du forum est de renforcer et d’approfondir les liens économiques et le partenariat stratégique entre la Turquie et les pays de la CEDEAO en vue de créer des opportunités pour le commerce et l’investissement entre les deux parties.

La CEDEAO, regroupant 15 pays, forte d’un PIB global de plus de 740 milliards de dollars (20e économie mondiale) et de plus de 365 millions d’habitants (4e rang au niveau mondial) offre d’importantes opportunités pour les opérateurs turcs.

Outre l’importance de ce marché en termes de consommateurs, avec une classe moyenne qui s’agrandit, la CEDEAO est l’une des régions les plus intégrées et les plus dynamiques du continent. Elle compte trois pays (Ghana, Côte d’Ivoire et Sénégal) parmi les 10 plus fortes croissances économiques au niveau mondial.


LIRE AUSSI: Erdogan en visite dans 4 pays de la CEDEAO


En outre, les pays de la région sont engagés dans des projets de construction d'infrastructures de base – port, chemin de fer, aéroport, barrages, centrales électriques -, qui intéressent les opérateurs turcs.

La Turquie, 15e puissance économique mondiale, souhaite donc devenir un partenaire privilégié des pays ouest-africains. Et les atouts ne manquent pas. La Turquie dispose de grandes firmes et d'institutions financières importantes pour développer ses échanges et faciliter l’implantation de ses entreprises.

Le 12 février dernier, Istanbul a d'ailleurs accueilli une conférence ministérielle de suivi pour préparer le 3e sommet de partenariat entre la Turquie et l’Union africaine qui se déroulera en 2019 en Turquie.


LIRE AUSSI: 105 millions de dollars de la Turquie pour la construction d’un marché de gros et d'une gare


A noter que les échanges commerciaux entre les deux parties ont fortement augmenté ces dernières années pour dépasser la barre des 20 milliards de dollars. La Turquie compte multiplier ce volume par 5 dans les cinq années à venir.

Et pour fluidifier les échanges avec le continent, la compagnie aérienne turque, Turkish Airlines, forte d’une flotte de plus de 300 appareils, dispose aujourd’hui d’un réseau dense de dessertes sur le continent. Début 2017, elle effectuait des vols à destination de 51 villes dans 32 pays africains.

Enfin, le président turc Tayyip Recep Erdogan a multiplié les périples en Afrique, ciblant particulièrement l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est, accompagné à chaque fois d’un aéropage d’hommes d’affaires. Depuis son accession au pouvoir, il a effectué 24 visites dans des pays africains. De même, les missions d’hommes d’affaires turcs se sont multipliées ces dernières années sur le continent.
Le 14/02/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi