Fermer

CEDEAO: le "free roaming" effectif dès le 31 mars

Mise à jour le 04/01/2017 à 11h00 Publié le 04/01/2017 à 08h00 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
téléphonie
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le "free roaming" dans l'espace CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) sera effectif à partir du 31 mars prochain dans les sept pays signataires de la Convention d’Abidjan.

"Nous voulons faire de l’Afrique un seul réseau de communication, et pour cela nous allons démarrer le 31 mars la mise en œuvre du «free roaming» dans l’espace africain et tous les pays signataires de ce protocole vont appliquer les tarifs qui y figurent’’, a souligné le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes au Sénégal, Abdou Karim Sall, à l’occasion de la signature d’un protocole d’accord sur les principes de base pour la mise en œuvre du "free roaming" entre le Sénégal et le Togo.

Ce dernier est le 7e pays ouest-africain à avoir officialisé son adhésion à la Convention d’Abidjan sur le "free roaming", après le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso et la Sierra Leone.

Selon Sall, ce protocole va permettre de faire baisser, de manière significative, le coût du roaming pour les personnes qui se déplacent dans l’espace CEDEAO, ajoutant que "nos citoyens se déplacent de la manière la plus libre possible, et après cela, il faudrait leur permettre de bénéficier des mêmes conditions que quand ils sont dans leurs pays. Ils vont communiquer sans payer de surtaxes et émettre des appels comme s’ils étaient chez eux’’.


LIRE AUSSI :
Les pays ouest-africains mettent en place le free-roaming


Le projet "free roaming" est piloté par le Sénégal, a-t-il rappelé, soulignant que c’est pour cette raison que la délégation togolaise est venue au Sénégal.

Le DG de l’ARTP précise que le projet ne concerne, pour l’instant, que le téléphone basique. Les pays concernés pourraient peut-être plus tard voir ce qu’il y a lieu de faire dans le domaine de l’internet. "Nous allons continuer à accueillir d’autres pays qui voudront intégrer le projet’’, a-t-il dit.


LIRE AUSSI :
La Guinée et Mali pour la suppression des taxes liées aux roaming


Le ministre sénégalais des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, a rappelé que cette initiative résulte d’une directive des chefs d’Etat africains prônant une suppression des taxes pour faciliter la communication entre les pays, estimant que "ce protocole va renforcer la coopération entre les pays, car il nous faut harmoniser nos politiques et travailler ensemble, d'autant plus que les TIC constituent, aujourd’hui, une opportunité’’.

Son homologue du Togo, Cina Lawson, a salué le leadership des pays concernés et souhaité l’adhésion au fil du temps d’autres pays. "Nous faisons face aux mêmes problèmes et nous pouvons y répondre de manière harmonisée’’, a-t-il dit.
Le 04/01/2017 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi