Fermer

500 chefs d’entreprises à l’ouverture de l’Africa CEO Forum d'Abidjan

Mise à jour le 21/03/2016 à 19h03 Publié le 21/03/2016 à 19h02 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Africa CEO forum
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : L’Africa CEO Forum s’est ouvert ce lundi matin en présence de personnalités du monde des affaires, venues de 63 pays. Durant trois jours, les représentants de la communauté d'affaires africains exploreront de nouvelles opportunités de coopération et de partenariat dans le continent.

Près d’un millier de participants, dont 500 dirigeants d’entreprises, prennent part, depuis ce lundi, aux travaux de la quatrième édition de l’Africa CEO Forum. Un évènement considéré comme étant le rendez-vous annuel du secteur privé africain.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a salué le choix de son pays pour abriter cette première édition en terre africaine et son maintien malgré le contexte particulier des attaques de Grand-Bassam.

Le terrorisme n’empêchera pas notre marche vers l’émergence, a-t-il indiqué, avant de s’étendre sur la question cruciale de l’emploi des jeunes, «instrumentalisés par les terroristes», dans un contexte marqué par la «forte chute des cours des matières premières et (…) la hausse des coûts de financement en Afrique».

«Le développement, c’est la création d’emploi, surtout pour les jeunes», a-t-il soutenu. «Il est crucial d’offrir à nos jeunes et à nos peuples, l’espoir de lendemains meilleurs (…) afin qu’ils participent activement au développement de notre continent. Il nous faut donc une croissance inclusive, forte et sur le long terme. Et pour ce faire, nous sommes convaincus que c’est le secteur privé qui contribuera le plus à accélérer le développement économique de l’Afrique».

Pour Akinwuni Adesina, le président de la BAD (Banque africaine de développement) qui co-organise l’évènement, l’économie africaine continue de montrer sa résilience en dépit d'un contexte de plus en plus difficile. «Oui, les économies africaines font face à des vents économiques contraires (…), mais elles continuent de résister. Alors que l'économie mondiale devrait (…) connaitre un taux de croissance à 3% cette année, l'Afrique pour sa part devrait croître de 4,4% en 2016, et accélérer sa croissance (…) à 5% en 2017».

Toutefois, la transformation locale des ressources du continent reste le défi à relever. «l’Afrique ne représente que 1,9% de la valeur ajoutée mondiale dans le secteur manufacturier», a-t-il déploré.

Des problématiques auxquelles les entrepreneurs du continent devront s’évertuer à trouver des pistes de solutions lors du forum qui verra des échanges autour de panels et des rencontres professionnelles.

A noter que les ministres marocains en charge de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, qui participent à l’évènement, interviendront sur différents panels.

L’Africa CEO Forum qui a pour thème: «Nouvelle réalité, Nouvelles priorités» sera marqué ce lundi soir par la cérémonie des Awards qui va distinguer les dirigeants et entreprises africains de l’année. Brahim-Benjelloun Touimi (BOA), Zouhair Bennani (Label’Vie), Saad Sefrioui (Addoha), ou encore les entreprises Maroc Telecom et Attijariwafa Bank font parties des nominés dans différentes catégories.

Le 21/03/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi