Fermer

CIMAF lance sa seconde cimenterie d’une capacité de 1 million de tonnes en Côte d'Ivoire

Publié le 07/04/2016 à 13h25 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
cimaf
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le groupe CIMAF (Ciments de l'Afrique) d'Anas Séfrioui lance ce jeudi 07 avril la construction de sa seconde cimenterie à San Pédro en Côte d'Ivoire. D'un coût de 35 milliards FCFA, cette unité va renforcer la position de l'opérateur marocain sur un marché ivoirien en plein expansion.

Le groupe marocain Ciments de l'Afrique (CIMAF) lance aujourd'hui, jeudi 7 avril 2016, sa deuxième unité de production de ciment en Côte d’Ivoire. L’usine CIMAF qui sera installée dans la ville portuaire de San-Pedro, dans le sud-ouest du pays, aura une capacité de production de 1 million de tonnes de ciment. Le cimentier marocain double ainsi sa capacité de production dans le pays.

Le 1er mars dernier, le groupe avait en effet achevé l’extension de son usine d’Abidjan générant une capacité supplémentaire de 500.000 tonnes pour une offre totale de 1 million de tonnes de ciment.

Au cours d’une audience accordée par le président ivoirien Alassane Ouattara ce mercredi, Anas Sefroui, le président de CIMAF et du Groupe Addoha, a fait savoir que la nouvelle installation sera «opérationnelle dans 18 mois, soit au plus tard fin 2017». «Toutes les usines que nous installons sont des usines allemandes de troisième génération, donc du matériel très sophistiqué», a-t-il relevé pour souligner la qualité des équipements opérés par le groupe.

Addoha, également actif dans l’immobilier avec 10.000 logements en chantier à Abidjan, vient ainsi renforcer sa position sur un marché ivoirien du ciment en déficit.
Cet invstissement est réalisé dans un contexte où les infrastructures en plein développement constituent l’un des piliers de la croissance économique ivoirienne.

Ce sont au total 35 milliards FCFA, soit 53,36 millions d’euros, qui devront être investis par CIMAF dans l’usine de San Pedro avec à la clef la création de 350 emplois.

Le lancement des travaux se fera en présence du Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Le 07/04/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet