Fermer

La Tunisie prospecte le marché ivoirien

Publié le 26/04/2016 à 12h40 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Côte d'Ivoire

Forum ivoiro-tunisien à Abidjan.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le Premier ministre tunisien, Habib Essid, a ouvert en compagnie de son homologue ivoirien, Daniel Kablan Duncan, le tout premier forum économique ivoiro-tunisien ce lundi 25 avril. Les deux pays veulent impulser un nouvel élan à leurs relations économiques.

En un demi-siècle de relations diplomatiques, les échanges entre les deux pays se sont chiffrés à «28,9 milliards FCFA, soit 44,1 millions d’euros, en 2015, en hausse de 29% en 5 ans». «Trop peu» ont jugé les Premiers ministres des deux pays. La Côte d’Ivoire et la Tunisie veulent donc donner une nouvelle impulsion à des relations qui restent «en deçà du potentiel important» que recèlent leurs économies.

Respectivement 5e fournisseur et 3e client de la Tunisie en Afrique subsaharienne, Abidjan présente de nouveaux attraits. Une croissance de 9% ces quatre dernières années, une compétitivité et un climat des affaires dopées par des réformes qui ont élargi les «opportunités d’investissements et de partenariats» dont peuvent profiter les opérateurs économiques tunisiens. «C’est le lieu d’appeler les opérateurs économiques tunisiens à renforcer leur présence en Côte d’Ivoire afin de bénéficier des fruits de la croissance», a insisté Kablan Duncan.

Une adresse aux 70 entreprises de différents secteurs (finances, TIC, BTP, tourisme, enseignement supérieur, etc.) qui ont fait le déplacement. «Ces entrepreneurs dont certains sont familiers de la Côte d’Ivoire (…) ont fait le choix de prospecter les opportunités offertes tant au niveau public que privé et nouer des relations d’affaires avec des partenaires ivoiriens», a indiqué Habib Essid, ajoutant qu'il s’agit d'une volonté des autorités tunisiennes «d’insuffler un nouvel élan aux relations avec la Côte d’Ivoire». 

Partenariats

En termes de partenariats, des projets «structurants» pour lesquelles les autorités ivoiriennes envisagent des partenariats publics-privés (PPP) ont été présentés à l’occasion du forum.

Des projets d’un montant global de 14.000 milliards FCFA projetés d’ici 2020 (21,35 millions d'euros) ont été présentés dont des routes et autoroutes, des universités, des centres hospitaliers (dont un centre de radiothérapie), le tourisme, l’agriculture, etc. Autant de secteurs que les opérateurs tunisiens sont appelés à explorer.

En outre, Kablan Duncan n’a pas caché l’intérêt de son pays pour l’expertise du secteur manufacturier tunisien, qui fournit notamment le marché européen.

Le forum économique a connu la signature de deux conventions de coopération entre la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), d’une part, et entre la CGECI et la confédération nationale tunisienne des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), d'autre part.

Des échanges B to B vont alimenter la suite de ce forum et permettre aux entrepreneurs des deux pays de matérialiser la volonté exprimés par les deux Etats. «Il vous revient à vous, opérateurs économiques ivoiriens et tunisiens, de faire de ce forum un succès. Vous en êtes capables et même responsables», a indiqué Habib Essid.

Le 26/04/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi