Fermer

Le MEDEF conduit une délégation de 130 entreprises françaises en Côte d’Ivoire

Publié le 26/04/2016 à 14h48 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Medef

Pierre Gattaz, président du Medef.

#Côte d’ivoire : Le président du MEDEF, Pierre Gattaz, a entamé depuis lundi soir une visite en Côte d’Ivoire, accompagné de plus de 130 dirigeants d’entreprises. Cette visite, la première d'un président du MEDEF en exercice en Afrique subsaharienne, vise à explorer de nouvelles opportunités d’affaires dans le pays.

«Depuis sa création en 1946, c’est la toute première fois qu’un président du Medef en fonction, se rend dans un pays francophone d’Afrique subsaharienne», note le groupement patronal français dans son communiqué.

La Côte d’Ivoire, avec ses performances économiques, est présentée comme la «locomotive de l’Afrique de l’ouest» et «le laboratoire de l’émergence en Afrique». De quoi expliquer la forte délégation de chefs d’entreprises françaises «venus témoigner leur volonté d’accompagner le dynamisme ivoirien».

Cette délégation est cmposée de plsu de 130 dirigeants d'entreprises dont 75% de PME (petites et moyennes entreprises) et d'ETI (Entreprises de taille intermédiaire). 

Durant son séjour qui s’étendra jusqu’au jeudi 28 avril, la délégation va échanger avec différentes personnalités, dont le président Alassane Ouattara et des membres du gouvernement ivoirien, mais également avec des chefs d’entreprises locales, sous la houlette ndu patronat ivoirien (CGECI), ainsi que des étudiants et des artistes.

En outre, une rencontre est prévue avec la Banque africaine de développement (BAD), dont le siège est à Abidjan, et la BRVM, la bourse régionale des valeurs mobilières des huit pays de la zone Franc CFA d’Afrique de l’ouest.

La mission sera sanctionnée par la signature de trois accords de coopération entre le Medef et la CGECI, portant sur les secteurs du numérique, de la formation professionnelles et de l’entrepreneuriat.

En 2015, la France a été détrôné par le Maroc, devenu le principal investisseur étranger dans le pays avec 22% des investissements (contre 16% pour la France), selon les données du CEPICI, l’agence gouvernementale de promotion des investissements.

Le 26/04/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi