Fermer

Des multinationales japonaises prospectent le marché ivoirien des infrastructures

Publié le 05/05/2016 à 17h47 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
échangeur
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Une trentaine de représentants d’entreprises japonaises des secteurs public et privé ont achevé, ce mercredi, trois jours de prospection du marché ivoirien des infrastructures. L’objectif pour ces entreprises est de prendre part à un ambitieux programme d’investissement de 44 milliards de dollars.

La délégation nippone, arrivée à Abidjan lundi dernier, conduite par Yasuki Kaibori, ministre adjoint au ministère japonais de l’Aménagement, des infrastructures, des transports et du tourisme, a participé à une série de conférences et d’échanges avec les autorités et des entreprises locales afin de faire connaître l’expertise japonaise et s’enquérir des opportunités offerts sur le marché local.

Ainsi, des spécialistes des équipements miniers, du BTP, de l’électronique et du commerce, dont les multinationales Mitsubishi, Toyota Tsusho, Toshiba Ltd ou encore Komatsu Ltd, ont exposé leurs savoir-faire en matière d’aménagement et de construction de diverses infrastructures de pointe. Une expertise que le Japon voudrait bien pouvoir déployer dans un pays lancé ces dernières années dans d’importants chantiers.

«Ce pays est un centre régional important qui intéresse le Japon» a confié Katsumi Hirano, vice-président de JETRO, l’organisation japonaise du commerce extérieur, organisatrice de la mission, pour montrer tout l’intérêt de son pays.

44 milliards de dollars de projets

Pour la Côte d’Ivoire, l’enjeu est de multiplier des partenariats pour la mise en œuvre d’un portefeuille de projets estimé à 44 milliards de dollars, a souligné le Premier ministre ivoirien. Aussi, les entreprises sont-elles invitées à mettre en place des financements en vue d’accéder à ces «projets porteurs», notamment dans le cadre de partenariats public-privé, a-t-il suggéré.

Au nombre de ces projets, le train urbain et le quatrième pont d’Abidjan, les terminaux céréaliers et minéraliers au port d’Abidjan ou encore l’Aérocité, une nouvelle cité urbaine à construire dans le périmètre de l’aéroport d’Abidjan.

«Le pays est ouvert à tous et à tous types de partenaires qui peuvent aider à son développement» a indiqué pour sa part Patrick Achi, le ministre ivoirien des Infrastructures économiques.

Le 05/05/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi