Fermer

Le secteur privé annonce 19 milliards de dollars d’investissements pour le PND 2016-2020

Publié le 19/05/2016 à 11h22 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Kablan Duncan

Kablan Duncan, prémier ministre ivoirien.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Après les bailleurs de fonds, les investisseurs privés se sont engagés à lever 9.500 milliards de FCFA d’investissements, pour soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2016-2020. Des annonces inférieures aux 37 milliards de dollars attendus du secteur privé.

Le secteur privé s’est montré moins enthousiaste que les bailleurs de fonds qui ont consenti, au premier jour de la réunion du Groupe consultatif pour le financement du PND, 15,4 milliards de dollars de ressources financières pour accompagner les investissements publics ivoiriens, ce qui représentait le double des besoins exprimés par le gouvernement.

Au deuxième jour de cette tournée dédiée, ce mercredi, aux investisseurs privés, ce sont 19 milliards de dollars, soit 9.500 milliards de FCFA (1 dollar pour 500 FCFA), d’intentions d’investissements que la Côte d’Ivoire a obtenus du secteur privé, là où le pays espérait 37 milliards de dollars.

«Vous savez qu’en un jour au niveau du secteur privé, sur les 37 milliards de dollars demandés, déjà sur place, il y a eu 19 milliards qui ont fait l’objet d’annonces. Au niveau des rencontres d’Abidjan qui vont se tenir d’ici la fin de l’année, il est fort probable que l’ensemble de ce dossier de 37 milliards de dollars puisse être bouclé», s’est voulu rassurant le Premier ministre ivoirien Kablan Duncan à la clôture de la rencontre

Pour Nialé Kaba, la ministre du Plan et du développement, d’autres annonces devraient donc suivre «dans l’attente de la finalisation des échanges qui vont se poursuivre dans les prochains moins».

Au total, sur les 30.000 milliards FCFA d’investissements du PND, les deux jours de rencontres auront permis au pays de récolter l’équivalent de 34 milliards de dollars, soit 17.000 milliards FCFA.

Le 19/05/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet