Fermer

Atlanta Assurances compte s’implanter en Côte d’Ivoire

Publié le 17/06/2016 à 12h04 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Atlanta
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Atlanta Assurance, filiale du groupe Holmarcom, a déposé deux demandes d’agrément pour la création de filiales d’assurance Vie et non-Vie en Côte d’Ivoire. Cette initiative traduit la volonté d’Atlanta de chercher des relais de croissance en Afrique subsaharienne.

La compagnie d’assurances marocaines Atlanta Assurances, filiales du groupe Holmarcom, compte s’implanter sur le marché ivoirien. C’est ce que nous confirme des sources auprès du CEPICI, l’agence de promotion des investissements en Côte d’Ivoire.

Atlanta Assurance, indique la source, a formalisé le 17 mai la création de ses deux filiales ivoiriennes dotées chacune d’un capital de 1 milliard FCFA, soit 1,52 million d’euros. Leurs conseils d’administration seront présidés par Benchekroun Jalal, directeur d’Atlanta Assurances au Maroc, alors que les directions ont été confiées à Ousmane Bah, ex patron de la filiale locale du groupe immobilier marocain Alliances.

Suite à ces créations, la compagnie d’assurance marocaine a déposé, conformément aux exigences du code des assurances local, deux demandes d’agrément auprès des autorités ivoiriennes, pour la création de deux compagnies d’assurance : Atlanta Côte d’Ivoire Vie et Atlanta Côte d’Ivoire non-Vie.

Suite à ces dépôts et les échanges avec les autorités ivoiriennes, la compagnie Atlanta espère obtenir l’aval favorable pour lancer l’activité d’assurance en Côte d’Ivoire. 

Cette décision de création de filiales en Côte d’Ivoire intervient après l’étude de plusieurs opportunités de développement dans les pays de l’Afrique subsaharienne. Et le choix s’est porté sur le marché ivoirien qui présente un faible taux de pénétration de l’assurance et qui est porteur de réelles perspectives de croissance.

Reste que si le marché ivoirien est le plus important de la zone CIMA (Conférence interafricaine du marché des assurances) qui regroupe les 15 pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du Centre), celui-ci reste tout de même très concurrentiel.

Avec une trentaine de compagnies, le secteur a enregistré en 2014 un chiffre d’affaires de 254,7 milliards FCFA, soit environ 388 millions d’euros, en hausse de 8,1% sur un an. Mais la marge de croissance reste très importante dans un pays où, à l’image du continent, moins de 5% des citoyens ont accès à un produit d’assurance.

Avec une expertise de près de 70 ans dans l’assurance, et fort de l’expérience du marché marocain qui se positionne au second rang en Afrique -après l’Afrique du Sud-, Atlanta, adossé au groupe Holmarcom, a certainement des atouts pour percer sur ce marché et en faire une porte d’entrer au niveau des régions d’Afrique de l’ouest et centrale.

Le 17/06/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet