Fermer

Le Club Afrique développement se réunit à Abidjan pour débattre de l’intégration régionale

Publié le 22/06/2016 à 18h25 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Club Afrique développement

Mohamed El Kettani, PDG d'Attijariwafa bank.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Le Club Afrique Développement organise sa deuxième rencontre d’échanges le 1er juillet prochain à Abidjan. Le secteur privé africain pourra, à cette occasion, faire valoir ses idées sur la question cruciale du commerce intra-africain.

«Commerce intra-africain: leviers d’accélération de l’intégration régional» : c’est autour de ce thème que le Club Afrique développement réunira ses membres ce 1er juillet à Abidjan, en présence de Jean Louis Billon, le ministre ivoirien du Commerce.

Cette rencontre, la seconde depuis le lancement du think tank en décembre dernier, permettra d’aborder une question cruciale pour le secteur privé africain, handicapé par le cloisonnement des Etats derrière des barrières règlementaires, qui compromettent, voire inhibent toute possibilité de développement des entreprises (singulièrement des PME) au-delà de leurs pays d’origine.

Dans l’espace CEDEAO par exemple, seulement 15% des exportations et 5% des importations enregistrées émanent des pays de la zone. Et 73% des entreprises de la région sont confrontées aux mesures non tarifaires, ces barrières protectionnistes qui alourdissent les procédures administratives et occasionnent des coûts directs et indirects, indique une étude du Centre du commerce international, basé à Genève.

Abidjan succède donc à Douala, au Cameroun, où le Club a tenu une première rencontre dédiée au développement des PME, marquant ainsi le démarrage effectif de ses activités.

Le Club Afrique Développement fait partie du dispositif du groupe Attijariwafa pour accompagner des opérateurs économiques africains et se veut une plateforme d’échanges entre les chefs d’entreprises africains et les leaders d’opinion. Il vise notamment à créer une communauté d’affaires africaine et à enrichir le débat sur les questions liées à l’entreprise et à l’intégration économique du continent.

Le 22/06/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet