Fermer

Côte d’Ivoire: Attijariwafa Bank promet d'accroître ses interventions

Mise à jour le 20/10/2016 à 18h44 Publié le 20/10/2016 à 18h36 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
SIB
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Attijariwafa Bank est disposé à renforcer ses interventions en Côte d’Ivoire. Le groupe a dépêché une délégation à Abidjan afin d’affirmer de vive voix son intention de prendre une part croissante dans le développement économique du pays.

Le groupe Attijariwafa Bank veut intensifier ses investissements en Côte d’Ivoire. En visite à Abidjan, Youssef Rouissi, directeur général adjoint du groupe, a exprimé cet engagement au ministre ivoirien de l’Economie et des finances, Adama Koné, ce mercredi, au cours d’une audience.

Composée, outre Youssef Rouissi, de Jalal Berrady, directeur exécutif d’Attijariwafa Bank, de Daouda Coulibaly et d’Abid Halim, respectivement directeur général et directeur des activités du marché de la SIB (Société ivoirienne de banque), filiale d'Attijariwafa bank, la délégation est venue exprimer à l’argentier ivoirien la volonté du groupe de «soutenir efficacement le secteur financier ivoirien afin d’accélérer le développement économique de la Côte d’Ivoire».

Déjà active dans les opérations de l’Etat ivoirien auprès du marché financier avec 130 milliards FCFA (198,2 millions d’euros) de souscriptions, la SIB, filiale du groupe, participe au financement de grands projets du pays comme la Baie de Cocody.

Il faut rappeler que le numéro 3 du marché bancaire ivoirien va, ce 27 octobre, faire son entrée sur la BRVM, le marché boursier régional, contribuant ainsi à l’animation de la place financière abidjanaise. Pour sa part, Wafa Assurances, qui a obtenu les quitus des autorités en février dernier, prépare activement l’ouverture de ses deux filiales locales (Vie et IARD) d’ici la fin de l’année, indiquent certaines sources.

Le ministre Adama Koné a salué cette volonté et relevé la disponibilité de son département ministériel à travailler à une collaboration fructueuse avec le groupe marocain.

A noter que pour le prochain exercice 2017, le gouvernement ivoirien prévoit emprunter 1.227,1 milliards FCFA, soit 1,87 milliard d’euros, sur les marchés monétaire et financier pour équilibrer son budget.
Le 20/10/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet