Fermer

Côte d’Ivoire. Cacao: Londres a fini par faire plier Abidjan sur les prix d'achat

Mise à jour le 22/03/2017 à 08h21 Publié le 22/03/2017 à 08h16 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
cacao

cacao

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Après des mois d’hésitations, le gouvernement ivoirien s’est résigné à réviser à la baisse le prix d’achat des fèves de cacao aux paysans. La décision va occasionner une baisse de 35% du prix afin de relancer une filière paralysée par la chute des cours mondiaux.

Le gouvernement ivoirien se trouve une porte de sortie à la faveur de la campagne intermédiaire de cacao (période de seconde récolte), qui va s’ouvrir cette fin de mois, pour relancer une filière en crise. Ce mardi, le Conseil café cacao (CCC), l’organe public de gestion de la filière, s’est adressée aux planteurs en vue de les préparer à la perspective d’une baisse prochaine du prix d’achat.

«Chers parents (…), en octobre, le prix du kilogramme du cacao à Londres était de 1.700 F CFA mais aujourd’hui il est à 1.200 F CFA. Cette situation fera que le prix au producteur de la campagne intermédiaire va aussi diminuer», a indiqué le CCC qui avance comme cause la hausse de la production en Côte d’Ivoire et Ghana, deux pays qui représentent 60% de l’offre mondiale.


LIRE AUSSI : Côte d'Ivoire: la baisse pressentie des cours du cacao affole déjà Abidjan


C'est la première fois que depuis 2012, les paysans ivoiriens qui perçoivent 60% du cours international verront une révision à la baisse du prix d’achat bord champ qui était maintenu à 1.100 FCFA/Kg malgré la chute des cours à la bourse de Londres, la place de référence mondiale pour la vente du cacao. Cette mesure était attendue depuis la mi-novembre, dès les premiers signaux de baisse, par les spécialistes. Toutefois, elle a été retardée par l’espoir d’un retournement du marché.

Ce mutisme avait vu le circuit d’achat et d’exportation du cacao s’enrailler. D’un côté, les exportateurs avaient interrompu leurs opérations faute de marges, entraînant une accumulation des stocks et l’engorgement des ports ivoiriens. De l'autre, les paysans, confrontés à la mévente de leur récolte, affichaient leur mécontentement.


LIRE AUSSI : Côte d'Ivoire: inquiétudes avec la chute des cours du cacao


Sur la base du cours indicatif actuel de 1.200 FCFA /Kg, le prix devrait donc se situer autour de 720 FCFA, soit une baisse attendue d’environ 35%.

Pour une filière qui fait vivre directement et indirectement 6 millions d’Ivoiriens, derrière le maintien du prix du cacao à un niveau élevé, il y avait certes des considérations d’ordres sociales. Toutefois, la réalité du marché a bien fini par l’emporter. La pilule sera amère à avaler pour les producteurs de cacao. 
 
Le 22/03/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet