Fermer

Côte d’Ivoire: le ministre de l’Economie favorable à l’entrée du Maroc à la CEDEAO

Mise à jour le 08/04/2017 à 11h20 Publié le 08/04/2017 à 10h47 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Adama kone
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Adama Koné, le ministre ivoirien de l’Économie et des finances, s’est exprimé jeudi 6 avril, en faveur de l’entrée du Maroc au sein de la CEDEAO. Selon lui, cette adhésion va renforcer l’intégration de la région.

La CEDEAO a tout à gagner à recevoir le Maroc comme futur membre. Adama Koné, le ministre ivoirien de l’ Économie et des finances a exprimé cette position jeudi 6 avril, à Abidjan, à l'occasion d’une rencontre économique portant sur la présentation du rapport du «Risque-pays Côte d’Ivoire» de l’agence de notation Bloomfield Investment.

Selon le ministre, aux côtés des pays comme la Côte d’Ivoire et le Nigeria, le Maroc sera un autre pilier pour accélérer l’intégration dans une région aux potentiels énormes, mais confrontée à une multitude de défis dont l’APE (Accord de partenariat économique). En outre, cette adhésion favorisera, note-t-il, un effet d’entraînement que le Maroc devrait avoir sur les pays de la région.


LIRE AUSSI : CEDEAO: quelles sont les chances du Maroc pour intégrer l'organisation ouest-africaine?


Il faut dire que la démarche du Maroc globalement saluée, rencontre peu d’avis défavorables dans les milieux économiques. Lors de la Conférence internationale sur l’émergence en Afrique tenue à Abidjan la semaine dernière, le royaume, du fait de sa réussite économique et de son engagement envers le Sud du continent, a été présenté comme un modèle qui devrait impulser une dynamique interne sur le continent.

Adama Koné a toutefois indiqué que le volet politique de cette adhésion est en cours de discussion. 
 
Le 08/04/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet