Fermer

Côte d’Ivoire: le Marocain Nova Power va construire une centrale solaire de 25 MW

Mise à jour le 25/05/2017 à 08h26 Publié le 25/05/2017 à 08h17 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
centrale solaire
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La firme marocaine Nova Power a obtenu l’accord du gouvernement pour la construction et l’exploitation d’une centrale solaire de 25 MW. Avec cet investissement de 23,5 milliards de FCFA, soit 35,8 millions d’euros, la Côte d'Ivoire confirme son virage vers le solaire.

Après les barrages hydroélectriques dans les années 1960 et les centrales thermiques au milieu des années 1990, le solaire fait son entrée dans l’offre énergétique du pays. Et l’année 2017 marque un  tournant.

La firme marocaine Nova Power a en effet obtenu ce mercredi 24 mai, par le biais d'une convention, l’aval du gouvernement pour «la conception, le financement, la construction, l’exploitation, l’entretien et le transfert de propriété» d’une centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de 25 MW, a annoncé le porte-parole du gouvernement.

L’infrastructure, d’un coût de 23,5 milliards de FCFA, soit 35,8 millions d’euros, sera construite à Benguébougou, une localité proche de Korhogo, la grande ville du Nord ivoirien, à environ 570 km d’Abidjan.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: une production électrique abondante mais inaccessible


Les travaux dont la date de démarrage n'a pas été précisée devraient toutefois «prendre fin en 2018», et vont générer 300 emplois en phase de construction et une trentaine en phase d’exploitation, selon le gouvernement.

Avec cet investissement, la Côte d’Ivoire confirme une nouvelle orientation de son secteur énergétique. Il y a seulement cinq mois, en janvier dernier, le pays lançait la construction de sa première centrale solaire photovoltaïque à Daoukro, au centre du pays. Et le secteur attire des multinationales tel le Français Engie qui a annoncé un projet de 150 MW dans la ville de Bouaké.

La Côte d’Ivoire devrait ainsi rattraper rapidement son retard par rapport à ses voisins ouest-africains, notamment le Sénégal et le Mali.
 
L’offre énergétique ivoirienne est d’environ 2.000 MW et le pays compte produire 4.000 MW d’ici 2020.
Le 25/05/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet