Fermer

Côte d’Ivoire: le président de la Bourse de Tunis lance sa SGI à Abidjan

Mise à jour le 18/08/2017 à 16h45 Publié le 18/08/2017 à 13h42 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
BRVM

Siège de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) à Abidjan.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : A la tête de la société de gestion et d'intermédiation (SGI) Mac SA, l’un des principaux animateurs de la place financière de Tunis, Mourad Ben Chaâbane, également président de la Bourse de Tunis, s’ouvre l’horizon de l’Afrique de l’ouest avec Mac African SGI, la dernière née à la Bourse d'Abidjan.

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), commue aux Etats de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africain), accueille une nouvelle société d’intermédiation, MAC African SGI. La Société de gestion et d'intermédiation (SGI) qui vient d’obtenir son agrément est présidée par l’une des figures de la place financière de Tunis, Mourad Ben Chaâbane. 

Elu le 18 mai dernier à la présidence du conseil d’administration de la Bourse de Tunis, Mourad Ben Chaâbane est surtout le directeur de MAC SA, l’une des SGI les plus dynamiques du pays au point d’être qualifiée du sobriquet de «Buldozer de la Finance».
 
MAC African SGI avec un capital social de 150 millions FCFA, soit près de 230.000 euros, est une première percée d’une structure financière tunisienne sur la place d’Abidjan, après l’échec du rachat de la Banque BHCI par la Banque de l’Habitat de la Tunisie. 


LIRE AUSSI : La BRVM ambitionne d'intégrer le top 3 des bourses africaines


Cette arrivée porte à 28 le nombre de SGI en activité sur la place de la BRVM, dont Africaine de Bourse et Atlantique finance, filiales respectives des groupes marocains Attijariwafa Bank et BCP.

Considérée comme faisant partie du Top 6 des principales places du continent en terme de capitalisation, la BRVM peut être un bon filon. En 2015, l’institution avait enregistré une progression de son principal indice boursier de 17,77%, offrant ainsi la plus forte rentabilité sur le continent, et en 2016, elle était distinguée comme «la bourse la plus innovante en Afrique».
 
Avec 44 sociétés cotées, la BRVM a plus que doublée sa capitalisation boursière depuis 2012, passée à 7.700 milliards FCFA fin 2016, soit 11,7 milliards d’euros, et a intégré en novembre dernier le prestigieux indice «MSCI Frontier Markets Index», la plaçant sur le radar des investisseurs internationaux.
Le 18/08/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet