Fermer

Côte d’Ivoire: 28 milliards de FCFA de la BAD pour électrifier plus de 400 villages

Mise à jour le 09/11/2018 à 09h48 Publié le 09/11/2018 à 09h46 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
électrification rurale
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La Côte d’Ivoire vient de décrocher un financement de 42,3 millions d’euros de la BAD, soit 27,7 milliards FCFA, dans le cadre de son programme d’électrification rurale. Une enveloppe qui va servir à électrifier 426 villages au cours des trois prochaines années.


Le gouvernement ivoirien avance sur son ambition de rallier l’ensemble de ses villages de plus de 500 habitants au réseau électrique national. A cet effet, le pays vient d’obtenir un prêt de 42,3 millions de dollars de la BAD, soit 27,7 milliards FCFA dans le cadre de ce projet dénommé PRONER (programme national d’électrification rurale).

Dans le détail, ce financement permettra de raccorder, au cours des trois prochaines années, 426 villages au réseau électrique par l’extension du réseau moyenne tension et la réalisation de branchements dans des régions du nord du pays. Le projet va, selon l’institution panafricaine, avoir un impact sur 259 486 habitants qui verront leur condition de vie nettement s’améliorer.


>>>LIRE AUSSI: Energie solaire: l'ONEE contribue à l’électrification rurale au Mali

Initié depuis 2013, le PRONER a déjà permis d’électrifier 4 600 villages de plus de 500 habitants à fin 2017, et selon le ministre ivoirien en charge de l’Energie, Thierry Tanoh, le cap de 5 000 villages électrifiés en 5 ans devrait être atteint d’ici la fin de l’année.

Pour la Côte d’Ivoire qui a un taux de couverture national à l’électricité de 80%, avec une capacité de 2 200 MW, l’enjeu est de mettre cette énergie à la portée des populations: moins de 50% des Ivoiriens sont en effet raccordés au réseau.

Pour changer la donne, le pays multiplie les investissements. En juillet dernier, un chantier de 460 milliards de FCFA, soit un peu plus de 701 millions d’euros, financé par la Chine, a été lancé pour le renforcement des infrastructures de transport d’énergie électrique.

Et fin octobre, le gouvernement a annoncé le lancement du « Fonds PEPT » dit Fonds du Programme électricité pour tous. Ce fonds servira à préfinancer le coût de branchement des ménages qui pourront s’abonner au réseau électrique à 1 000 FCFA, soit près de 2 euros,  au lieu de 150 000 FCFA, soit 229 euros.

Parallèlement, le pays, qui vise une production électrique de 4 000 MW d’ici 2020, se tourne de plus en plus vers les énergies renouvelables, afin de s’assurer une offre énergétique à coût compétitif, et donc plus accessible.


Le 09/11/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet