Fermer

Côte d’Ivoire: lancement d'un nouvel eurobond de plus d’un milliard de dollars

Mise à jour le 09/01/2019 à 15h39 Publié le 09/01/2019 à 11h17 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
budget
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La Côte d’Ivoire projette d’émettre au moins un milliard de dollars d’eurobonds en 2019, ont confié des sources publiques à l’agence de presse américaine Bloomberg. Cette quatrième opération d’emprunt sur les marchés internationaux vise à financer le déficit budgétaire.

La Côte d’Ivoire va à nouveau emprunter sur les marchés financiers internationaux. Dans le cadre de son budget 2019, un prêt d’au moins 1 milliard de dollars d’euro-obligations est en vue, selon plusieurs sources contactées par l’agence Bloomberg.

Cette cinquième émission obligataire sur le marché international vise à combler en partie un déficit budgétaire évalué à 1.428,9 milliards de FCFA, soit 2,2 milliards d’euros. Le gouvernement a programmé plusieurs sorties, aussi bien sur le marché financier local qu'à l'international. 

Pour rappel, en 2019, les dépenses définies dans la Loi de finances s'établissent à 7.334 milliards de Fcfa, soit 11,2 milliards d’euros. 


LIRE AUSSI: Côte d'ivoire: les investisseurs se bousculent pour son emprunt obligataire


Cette opération devrait s’effectuer cette année encore dans un contexte économique qui reste attractif, avec la reprise, même si elle est lente, des cours du cacao, dont le pays est d’ailleurs de moins en moins dépendant.

Avec une croissance attendue entre 7 et 8% jusqu’en 2020, Abidjan peut donc parier a priori sur l’intérêt des investisseurs qui ont toujours sur-souscrit à ses eurobonds depuis la première émission de 2014. Le pays a mobilisé entre 750 millions de dollars et 1,7 milliard d’euros (en 2018) à des taux oscillant entre 5 et 6,7% avec des maturités allant de 10 à 30 ans.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire et Ghana: un emprunt de 1,2 milliard de dollars pour réguler le marché du cacao


Ces emprunts destinés aux investissements publics risquent une fois encore de susciter une polémique, sous l'impulsion d'une opposition qui dénonce un risque de surendettement.

Notons enfin que selon les chiffres officiels, la Côte d'Ivoire a un taux d’endettement d'un peu moins de 44% du PIB, l'un des plus faible de la zone UEMOA, ou la norme est de 70% du PIB.
Le 09/01/2019 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet