Fermer

La télévision reste le média privilégié des ivoiriens

Publié le 07/02/2016 à 18h56 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Médias
TV
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : 33% des foyers à Abidjan et à Bouaké regardent la télévision par satellite et la moitié d’entre eux sont abonnés à un bouquet TV. C’est l’une des conclusions de la dernière étude TNS Sofres Africascope 2015 qui porte notamment sur l’évolution des modes de réception de la télévision dans sept pays.

L’étude qui a porté sur 18,6 millions de personnnes, «soit 4,2 millions de foyers TV», montre que la télévision reste le média privilégié sur ces marchés ciblés par l’étude : Burkina, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, RD Congo, Sénégal.

Selon les résultats de cette étude publié le 3 février, 93% des individus de 15 ans et plus y regardent chaque jour la télévision avec 3 à 4h30 d’écoute en moyenne quotidienne par téléspectateur. L’étude révèle aussi une préférence grandissante pour le numérique. 30% des foyers TV qui possèdent un écran plat ont accès à plusieurs chaînes, «confirmant le basculement progressif de la région au tout numérique».

En moyenne, 93% des personnnes de 15 ans et plus regardent chaque jour la télévision. «Pour 40% des foyers TV interrogés, la télévision par satellite est, derrière la télévision analogique, le mode de réception le plus répandu dans la région».

Au total, «un total de 1,7 million de foyers TV, représentant huit millions de téléspectateurs, ont fait le choix de la réception satellite pour accéder à plusieurs chaines de télévision numérique», lit-on dans l’étude.

Par ailleurs, l’opérateur satellitaire européen Eutelsat, via son satellite Eutelsat 16A, qui diffuse la chaîne d'information en continu France 24 et la chaîne généraliste francophone TV5 Monde Afrique est le leader dans la région sur la télévision gratuite.
«Les tendances observées à travers l’étude Africascope révèlent qu’il existe une appétence pour une télévision offrant une image de qualité et un large choix de programmes dans les grandes villes d’Afrique de l’Ouest et Centrale».

Le 07/02/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi