Fermer

Les élections législatives prévues «avant le 20 novembre»

Mise à jour le 24/11/2016 à 18h05 Publié le 03/05/2016 à 17h56 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Politique
élection
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Les élections législatives se tiendront avant le 20 novembre 2016, a annoncé la Commission électorale indépendante. Il s’agit, après le succès de la présidentielle d’octobre dernier, d’un nouveau test pour la démocratie ivoirienne en reconstruction après la décennie d’instabilité des années 2000.

La Côte d’Ivoire s’apprête à entrer dans un nouveau cycle électoral avec le renouvellement des mandats des 255 députés du parlement. Les élections législatives devront avoir lieu «avant le 20 novembre prochain », a annoncé Gervais Coulibaly, le vice-président de la CEI. Une échéance que la Commission souhaite qu'elle soit apaisée, dans la suite de la présidentielle d’octobre dernier.

Pour les différents partis et groupements politiques, ces élections ne sont ni plus ni moins qu’une entrée en matière dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020, élection à laquelle le président Alassane Ouattara a déjà fait savoir qu’il ne se présentera pas, conformément à la constitution.

Les forces en présence

Au RHDP, la coalition au pouvoir, l’heure est à la mutation du groupement en parti politique. Mais des résistances se font déjà jour au niveau de cadres du RDR (parti d’Alassane Ouattara) et du PDCI, les deux principaux partis se disputant la préséance dans le choix du candidat unique à la prochaine présidentielle. Des rivalités qui risquent de s’amplifier avec le choix des candidats dans les différentes circonscriptions électorales du pays. De quoi faire tanguer une coalition forte, mais qui doit encore construire sa cohésion.

L’opposition elle, qui avait dans son ensemble boycotter le scrutin du 11 décembre 2011, voudra bien se faire une place sur l’échiquier politique, ce qui est encore loin d’être gagné. Le FPI et la dissidence, les deux principales forces de l’opposition, ont tous deux annoncé leur participation au scrutin, ce qui laisse déjà entrevoir un émiettement de leur base électorale. A moins d’un rapprochement, il serait bien difficile d’envisager une percée de cette opposition encore en lambeaux.

Préparation

La préparation des élections débutera avec la révision des listes électorales afin de «prendre en compte les mutations survenues dans le corps électoral» estimé à 6,3 millions d’électeurs en raison des «changements de domiciliation, de patronyme, de perte de droit de vote ou de décès», a relevé Gervais Coulibaly.

Lors du dernier scrutin du 11 décembre 2011, le RDR était arrivé en tête avec 136 députés, suivi du PDCI (88), l’UDPCI (autre membre du RHDP), 9 élus et 19 candidats indépendants avait fait leur entrée à l’hémicycle.

Le 03/05/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

à lire aussi